plus500
 
Profil & News AIR FRANCE KLM

EXERCICE FISCAL 2005-06
UN RESULTAT D'EXPLOITATION A L’EQUILIBRE AU QUATRIEME TRIMESTRE
DES RESULTATS ANNUELS QUI CONFIRMENT LA REUSSITE DE LA FUSION AIR FRANCE-KLM
Chiffre d’affaires en progression de 10% à 21,4 milliards d’euros
Hausse de 69% du résultat d’exploitation à 936 millions d’euros accompagnée d'une forte progression de la marge d'exploitation à 4,4%
Un cash flow libre de plus de 1 milliard d’euros
Un dividende de 30 centimes d’euro
Reconnaissance des excédents de fonds de pension de KLM (928 millions au titre de 2004-05)

UN OBJECTIF DE RESULTAT D'EXPLOITATION POUR L’EXERCICE 2006-07 AU
MOINS COMPARABLE A CELUI DE L’AN DERNIER
"Notre exercice 2005-06 a été caractérisé par deux évènements économiques : une forte croissance mondiale conduisant à une activité extrêmement dynamique et une forte augmentation du prix du pétrole. Dans cet environnement, notre groupe a confirmé la réussite de sa fusion" a dit le Président au cours du Conseil réuni le 17 mai 2006 pour arrêter les comptes de l'exercice. "Il s'est affirmé comme le leader de son secteur avec les croissances de trafic et de taux d'occupation les plus élevés en Europe. Les synergies liées à la fusion ainsi
que le contrôle continu des coûts ont, non seulement, permis d'atténuer l'impact du prix du pétrole mais aussi d'améliorer significativement nos marges. En même temps, nous avons considérablement renforcé notre solidité financière tout en continuant à investir pour améliorer l'efficacité de notre flotte.
L'exercice en cours s'ouvre sur une nouvelle hausse du prix du pétrole. Cependant, notre objectif est de dégager un résultat d'exploitation au moins équivalent à celui de l'an dernier en nous appuyant sur nos avantages compétitifs, notre politique de réduction des coûts et notre politique de couverture. Cette aptitude à maintenir de solides résultats économiques dans un contexte marqué par l'envolée du prix du pétrole me rend très confiant dans les capacités du groupe à améliorer fortement sa rentabilité à moyen terme. Dans ce contexte, le Conseil d'administration proposera à l'assemblée générale de voter un dividende de 30 centimes d’euro par action".
Chiffres consolidés en normes IFRS
Sur la base des éléments publiés par l'IFRIC concernant la norme IAS 19 relative à lareconnaissance des surplus des fonds de pension, Air France-KLM a retraité de façon retroactive l'exercice 2004-05 en ré-estimant le bilan d'acquisition de KLM. En conséquence, le groupe a repris en résultat des activités opérationnelles 2004-05 un montant de 928 millions correspondant au solde de l'écart d'acquisition négatif lié aux surplus des fonds pension de KLM. Ce retraitement n'a pas d'impact sur les comptes 2005-06.

Trimestre au 31 mars Exercice au 31 mars
(en M€) 2006 2005 Variation 2006 2005 (1) pro forma Variation
Chiffre d’affaires 5 197 4 610 +12,7% 21 448 19 467 +10,2%
Résultat d’exploitation - 4 -30 ns 936 553 +69,3%
Résultat avant impôts des sociétés intégrées -71  - 102 ns 1 200 1 692(2) ns
Résultat net part du groupe 7  10 -30,0% 913 1 704(2) ns
Résultat net avant retraitements liés aux fonds de pension de KLM - - - 913 706 +29,3%
Résultat net par action (en €) - - - 3,47 6,59 ns
(1) Air France et KLM consolidés sur 12 mois
(2) Après reprise de la totalité de l'écart d'acquisition négatif d'un montant de 1,35 milliard

Quatrième trimestre au 31 mars 2006 : un résultat à l’équilibre, malgré la forte hausse du carburant
L'activité est restée soutenue au 4ème trimestre dans l'ensemble des métiers du groupe avec de bonnes progressions des recettes unitaires. Mesurée en ESKO (équivalent siège kilomètre offert), la recette unitaire groupe a progressé de 5,0% (2,5% hors change). Le chiffre d’affaires total a augmenté de 12,7% à 5,20 milliards d’euros. Les charges d’exploitation se sont élevées à 5,20 milliards d’euros (+12,1%) sous l'effet de la facture carburant. Hors carburant, la progression est ramenée à 7,7%. Les coûts unitaires mesurés à l'équivalent siège kilomètre offert (ESKO) sont en hausse de 4,5% mais baissent de 2,3% à change et prix du carburant constants.
Les principales variations de charges sur le trimestre sont, comme pour les trimestres précédents, la facture pétrolière et les frais commerciaux et de distribution. La facture pétrolière a atteint 871 millions d'euros, soit une hausse limitée à 41% (dont un effet volume de 4% et un effet défavorable de change de 10%) grâce à l’efficacité des couvertures. Malgré des frais de publicité en forte hausse, les frais commerciaux et de distribution baissent de 4% à 305 millions sous l'effet du passage à la commission zéro.
Le résultat d'exploitation est en amélioration, passant d'une perte de 30 millions au 31 mars2005 à un résultat à l'équilibre au 31 mars 2006 (- 4 millions d'euros). Le résultat des activités opérationnelles est négatif de 13 millions contre une perte de 37 millions d’euros un an plus tôt. Le résultat avant impôts des sociétés intégrées est négatif de 71 millions (-102 millions au 31 mars 2005). Après un crédit d'impôt de 72 millions d'euros (81millions au 31 mars 2005), une absence de contribution des sociétés mises en équivalence contre une contribution positive de 20 millions au 31 mars 2005, le résultat net part du groupe s'élève à 7 millions d'euros (10millions au 31 mars 2005).

Exercice 2005-06 : d’excellents résultats qui confirment le succès de la fusion
Le chiffre d’affaires a progressé de 10,2% au cours de l’exercice 2005-06 à 21,45 milliards d’euros pour une production mesurée en ESKO en hausse de 6,2% et les charges d’exploitation de 8,4% à 20,51 milliards d’euros. Hors carburant, elles ne progressent que de 4,5%. La recette unitaire mesurée en équivalent siège kilomètre offert (ESKO) a augmenté de 4,0% (3,5% hors change). Les coûts unitaires mesurés à l'équivalent siège kilomètre offert (ESKO) progressent de 2,2% Ils diminuent de 2,7% à change et pétrole constants.
Les principales évolutions de charges sont les suivantes :
• Le poste de carburant s'élève à 3,59 milliards d'euros (2,72 milliards au 31 mars 2005), soit une hausse limitée à 32% (dont un effet volume de 4% et un effet change défavorable de 2%) grâce à l’efficacité des couvertures.
• Les frais commerciaux ont baissé de 14,1% du fait du passage à la commission zéro à 1,23 milliard d'euros (1,43 milliard d'euros au 31 mars 2005).
• Les frais de personnel évoluent de 3,6% à 6,36 milliards d’euros pour des effectifs stables à 102 422 salariés.
• Les postes "dotations nettes aux provisions" et "autres produits et charges" ont enregistré une variation négative de 146 millions d'euros au 31 mars 2006 par rapport au 31 mars 2005 qui avait enregistré des reprises de provisions.
Le résultat d'exploitation s’établit à 936 millions d’euros, en progression de 69,3% (553 millions d'euros au 31 mars 2005). La marge d'exploitation (résultat d'exploitation sur chiffre d'affaires) s'est très fortement amélioré, passant de 2,8% au 31 mars 2005 à 4,4% au 31 mars 2006, soit une augmentation de 1,6 point. La marge d'exploitation ajustée 1 s'élève à 5,4% (+1,6 point). Après prise en compte de l’opération Amadeus (504 millions d'euros), le résultat des activités opérationnelles s’élève à 1,46 milliard d’euros contre un résultat de 1,93 milliard au 31 mars 2005 incluant le complément d'écart d'acquisition négatif provenant de la reconnaissance du surplus des fonds de retraite de KLM. Au total, l'écart d'acquisition négatif de KLM enregistré dans les comptes 2004-05 s'est élevé à 1,35 milliard d'euros.
Le coût de l’endettement financier net s'est légèrement amélioré à 224 millions d’euros (229 millions au 31 mars 2005 après 38 millions d'euros de produits non récurrents liés au débouclage de deux financements). Le résultat avant impôts des entreprises intégrées s’établit à 1,2 milliard d'euros (1,76 milliard d’euros au 31 mars 2005).
Après une charge d’impôt de 256 millions (133 millions au 31 mars 2005) dont 135 millions sur des plus-values, notamment Amadeus, et une quote-part de résultat dans les entreprises mises en équivalence négative de 23 millions (+73 millions au 31 mars 2005), le résultat net part du groupe s’établit à 913 millions d’euros (1,7 milliard au 31 mars 2005). Il progresse de 29,3% par rapport au résultat net 2004-05 non retraité des fonds de pension de KLM. Le résultat par action s’élève à 3,47 euros et le dividende proposé est de 30 centimes d'euro
 

Copyright  2006  Ernstrade.com