plus500

Profil & News BNP PARIBAS

Résultats au 31 Décembre 2004

DEVELOPPEMENT SOUTENU DE L’ACTIVITE
PRODUIT NET BANCAIRE : 18 823 MILLIONS D’EUROS (+ 5,0 %)
NOUVELLE PROGRESSION DE LA RENTABILITE
RESULTAT NET PART DU GROUPE : 4 668 MILLIONS D’EUROS (+ 24,1 %)
ROE APRES IMPOT : 16,8 % (+ 2,5 PTS

BENEFICE NET PAR ACTION : 5,55 EUROS (+ 28,8 %)
DIVIDENDE PORTE DE 1,45 A 2,00 EUROS (+ 37,9 %)

 En 2004, le groupe a réalisé des performances d'exploitation en forte hausse :
 Produit net bancaire : 18 823 millions d’euros (+ 5,0 %)
 Résultat brut d'exploitation : 7 231 millions d'euros (+ 8,7 %)
 Coefficient d’exploitation amélioré de 1,3 pt à 61,6 %
 Résultat d'exploitation : 6 553 millions d'euros (+ 23,9 %)
 La rentabilité progresse à nouveau :
 Résultat net part du groupe : 4 668 millions d'euros (+ 24,1 %)
 Retour sur capitaux propres après impôt : 16,8 % (+ 2,5 pts)
 Chacun des grands domaines d’activité du groupe a contribué à ces performances :

Grâce à la forte dynamique de ses deux pôles, la Banque de Détail a assuré une croissance soutenue de son activité et de ses résultats (2 981 millions d’euros avant impôt, + 12,6 %)

Tirant parti de l’intégration des services immobiliers et grâce aux performances de tous les métiers de collecte et de gestion d’actifs financiers, le pôle d'activité Asset Management and Services (AMS) a enregistré un niveau très élevé de résultats (993 millions d’euros avant impôt, + 37,3 %)

Le pôle d'activité Banque de Financement et d'Investissement (BFI) a dégagé des résultats record (2 448 millions d’euros avant impôt, + 30,3 %) avec un niveau exceptionnellement faible du coût du risque
 Un dividende de 2,00 euros par action, en hausse de 37,9 %, sera proposé à l'Assemblée Générale des actionnaires.

DES PERFORMANCES D’EXPLOITATION EN FORTE HAUSSE
En 2004, la croissance économique mondiale a été particulièrement soutenue, même si son rythme est resté plus modeste en Europe, et cet environnement a permis une hausse des résultats et une diminution générale des défaillances d’entreprises. Les marchés de capitaux,
positivement orientés en début d’année, sont restés ensuite incertains, avec des volumes d’échanges irréguliers et une volatilité historiquement basse. Le dollar a poursuivi sa baisse contre euro, maintenant ainsi le handicap relatif des entreprises européennes actives
aux Etats-Unis.
Dans ce contexte, dans l’ensemble plutôt favorable aux activités bancaires, BNP Paribas a dégagé des résultats en forte hausse. Le produit net bancaire du groupe progresse de 5,0 % pour s'établir à 18 823 millions. d'euros ; les frais de gestion sont strictement contenus à 11 592 millions d’euros (+ 2,7 %). Ainsi, le résultat brut d'exploitation augmente de 8,7 % à 7 231 millions d’euros et le coefficient d'exploitation s'améliore de 1,3 point, passant de 62,9 % à 61,6 %.
Le coût du risque (678 millions d’euros) baissant de 50,2 %, le résultat d'exploitation est en forte hausse de 23,9 % à 6 553 millions d'euros.
Les éléments hors exploitation apportent une contribution de 352 millions d’euros, en hausse de 18,5 % par rapport à 2003. Cette hausse provient de la forte croissance des sociétés mises en équivalence (194 millions d’euros, + 48,1 %) et de la baisse des charges exceptionnelles.
Ces dernières comprennent cependant, au quatrième trimestre, un versement unique de 152 millions d’euros qui permet à la mutuelle du groupe en France de prendre définitivement en charge tous les engagements de santé relatifs aux retraités et de rester, au regard des normes IAS/IFRS, un régime à cotisations définies.
La charge d’impôt augmente de 23,6 % à 1 830 millions d’euros, et la part des intérêts minoritaires de 18,3 % à 407 millions d’euros.
Le résultat net part du groupe, à 4 668 millions d’euros, est en hausse de 24,1 % et assure une rentabilité des capitaux propres de 16,8 % après impôt. Le bénéfice net par action(1) ressort à 5,55 euros.
Le Conseil d'administration proposera à l'Assemblée Générale le versement d'un dividende de 2,00 euros, soit une augmentation de 37,9 % par rapport à l'exercice précédent.
Après distribution, l’actif net par action(1), non réévalué, s’établit à 34 euros.
 
 

Copyright  2004 - 2005 Ernstrade