Play The World
Profil & News BNP PARIBAS

02/08/06 RESULTATS AU 30 JUIN 2006

UN NOUVEAU TRIMESTRE DE TRES FORT DEVELOPPEMENT
 PRODUIT NET BANCAIRE 7 245 M€ (+ 40,1 % / 2T05)
Banque de détail (hors BNL) + 18,7 %
Asset Management and Services + 25,3 %
Banque de Financement et d’Investissement + 21,9 %
 RESULTAT D’EXPLOITATION 2 836 M€ (+ 51,9 % / 2T05)
 RESULTAT NET PART DU GROUPE 1 901 M€ (+ 30,6 % / 2T05)

BNL : UN NOUVEAU LEVIER DE CREATION DE VALEUR POUR LE GROUPE
 PREMIERE CONTRIBUTION TRIMESTRIELLE
PNB 757 M€
Résultat avant impôt 214 M€
 ACQUISITION MENEE DANS DES DELAIS RECORD
 MISE EN OEUVRE DU PROJET INDUSTRIEL ENGAGEE

UNE RENTABILITE SEMESTRIELLE EN FORTE HAUSSE
 BNA SEMESTRIEL 4,4 € (+ 15,5 %)
 ROE APRES IMPOT ANNUALISE 22,2 % (+ 0,4 pt)

Le 1er août 2006, le Conseil d’administration de BNP Paribas, réuni sous la présidence deMichel Pébereau, a examiné les résultats du groupe pour le deuxième trimestre de l'année, ainsi que les comptes du premier semestre.
UN NOUVEAU TRIMESTRE DE TRES FORT DEVELOPPEMENT.
BNP Paribas réalise au deuxième trimestre une progression record (+ 40,1 %) du produit net bancaire trimestriel, à 7 245 millions d’euros. Les frais de gestion, à 4 288 millions d’euros, progressent de 34,2 %, dégageant un effet de ciseaux exceptionnellement favorable de 5,9 points. Grâce à un coût du risque qui demeure très bas à 121 millions d’euros (+ 11,0 %), soit 0,11 % des actifs pondérés du groupe, le résultat brut d’exploitation (2 957 millions d’euros) et le résultat d’exploitation (2 836 millions d’euros) progressent tous deux d’environ 50 %.
Le résultat net, part du groupe, s’établit à 1 901 millions d’euros, en hausse de 30,6 %.
Ces résultats comprennent pour la première fois la contribution de BNL : 757 millions d’euros de revenus pour 470 millions d’euros de frais de gestion, et un résultat avant impôt de 214 millions d’euros.
A périmètre et change constants et hors BNP Paribas Capital (1), le produit net bancaire croît de 19,7 %, les frais de gestion de 14,4 % (effet de ciseaux positif de 5,3 points) et le résultat d’exploitation de 35,6 %.
Cette très vive augmentation des résultats à périmètre et change constants, hors BNP Paribas Capital, résulte d’une excellente performance de tous les pôles d’activité du groupe. Pour l’ensemble du premier semestre, le résultat net part du groupe (incluant BNL pour un trimestre seulement) s’établit à 3 914 millions d’euros (+ 23,2 %), soit un bénéfice net semestriel par action de 4,4 € (+ 15,5 %). La rentabilité annualisée des capitaux propres s’établit à 22,2 %, en hausse de 0,4 point par rapport au premier semestre 2005.

UNE TRES FORTE CROISSANCE DANS TOUS LES POLES D'ACTIVITE.
1 – Banque de Détail : croissance organique forte amplifiée par les acquisitions.
Banque de Détail en France (BDDF)
Dans le réseau France (2) le produit net bancaire (1 499 millions d’euros) est en hausse de 11,2 % par rapport au deuxième trimestre 2005. Les commissions progressent de 10,9 %, du fait notamment de la vive progression des commissions liées à l’épargne financière (22,4 %). La plus grande volatilité que les normes comptables IFRS introduisent dans la variation de la valeur ajoutée sur capitaux, du fait notamment de la provision sur les PEL/CEL, conduit à une forte hausse de celle-ci ce trimestre : + 11,5 % par rapport au deuxième trimestre 2005. 
Hors cet effet, la valeur ajoutée sur capitaux progresse de 2,3 % et le produit net bancaire de 5,8 %.
1 ) Selon les normes IFRS, les plus-values réalisées sur les participations non consolidées, notamment de « private equity » figurent dans le produit net bancaire. BNP Paribas Capital dégageant un montant de plus-values très variable selon les trimestres, il est pertinent d’analyser la variation du produit net bancaire et du résultat brut d’exploitation hors BNP Paribas Capital.
2 ) Avec 100 % de la banque privée en France. 
 
 
 

Copyright  2006 Ernstrade
Avertissement légal - Contact Webmaster - Partenaires