Accueil Ernstrade Bourse Actualite Stock


27.02.2013 INGENICO Très bons résultats annuels 2012

-Très forte hausse du chiffre d’affaires 2012 à 1,206 milliard d’euros, en croissance de 20% en données publiées et de 14,5% en données comparables1
-Progression sensible des marges, tout en investissant dans les futurs relais de croissance
oEBITDA à 18,5% du chiffre d’affaires, en progression de 24%
oRésultat net part du Groupe à 97 millions d’euros, en progression de 71%
-Free cash flow à 125 millions d’euros, en progression de 82%
-Proposition d’un dividende à 0,70 euro, en progression de 40%
-Objectifs 2013 à périmètre constant : croissance organique1 supérieure ou égale à 8% et marge EBITDA supérieure à 18,5%

Paris, le 27 février 2013 ‐ Ingenico (Euronext : FR0000125346 ‐ ING) annonce aujourd'hui son chiffre d’affaires du quatrième trimestre 2012 et ses états financiers audités pour l’exercice 2012 clos le 31 décembre.

Chiffres clés (en millions d’euros)
2012 2011 pro forma retraité 2 3 2011 publié retraité 3
Variation 2012 par rapport à 2011 à
données comparables1 données publiées
Chiffre d’affaires 1 206 1 022 1 001 +14%1 +20%
Excédent Brut d’Exploitation (EBITDA)
En % du chiffre d’affaires 223 18,5% 184 18,0% 180 18,0% +21% +50 bpts +24% +50 bpts
Résultat d’exploitation (EBIT)
En % du chiffre d’affaires 190 15,7% 153 14,9% 151 15,1% +24% +80 bpts +26% +60 bpts
Résultat Net, part du Groupe 97 ‐ 56 ‐ +71%

Philippe Lazare, Président Directeur Général d’Ingenico, a commenté : « Ingenico accomplit à nouveau une performance remarquable en 2012, dans un contexte macro‐économique incertain. Tous nos segments ont fait preuve d’un fort dynamisme porté par l’innovation et les produits, renforçant notre position sur nos marchés historiques et poursuivant le développement dans les marchés émergents.
Nous avons par ailleurs sensiblement amélioré nos marges et la génération de trésorerie, tout en investissant fortement dans les pays à fort potentiel et le paiement mobile.
Nous nous réjouissons de l’acquisition d’Ogone qui nous permettra de déployer notre stratégie et d’étendre notre offre aux solutions de paiement « multicanal » pour les commerçants et les acquéreurs.
Enfin, le Groupe compte renforcer son avance en s’appuyant sur sa présence internationale diversifiée, sa capacité d’innovation, le déploiement de solutions « multicanal » et la pertinence de sa stratégie à long terme.
Dans ce contexte, nous abordons l’année 2013 avec confiance et anticipons une nouvelle progression du chiffre d’affaires et de la rentabilité ».
1 A périmètre et change constants.
2Données financières retraitées du périmètre du Groupe au 1er janvier 2012.
3Données financières retraitées de l’évolution de la comptabilisation des écarts de change résultant de la conversion des opérations courantes libellées en devises étrangères.

Evènements post clôture
Accord en vue de l’acquisition d’Ogone, leader européen des services de paiement en ligne
Le 29 janvier, le Groupe a annoncé un accord de principe avec Summit Partners en vue de l’acquisition d’Ogone, leader européen des services de paiement en ligne, pour une valeur d’entreprise de 360 millions d’euros.
Cette acquisition constitue une étape majeure dans la mise en oeuvre de la stratégie du Groupe qui consiste à déployer des solutions de paiement « multicanal » pour les commerçants et les acquéreurs. La réalisation de l’opération devrait intervenir à la fin du 1er trimestre 2013.
En 2012, Ogone employait plus de 280 personnes et a généré 42 millions d’euros de chiffre d’affaires avec une marge EBITDA de l’ordre de 30%. Par ailleurs, son fort dynamisme commercial, illustré notamment par le contrat de marque blanche remporté auprès de Barclaycard, devrait se traduire par une croissance du chiffre d’affaires de plus de 30% en 2013.
Comptes annuels 2012
Chiffres clés
(en millions d’Euros)
FY2012
FY2011 pro forma retraité 2 3
FY2011 publié retraité 3
Chiffre d’affaires
1 206
1 022
1 001
Marge brute ajustée
513
425
413
En % du chiffre d’affaires
42,5%
41,6%
41,3%
Charges opérationnelles ajustées
(323)
(272)
(263)
Résultat d’exploitation courant ajusté (EBIT)
190
153
151
En % du chiffre d’affaires
15,7%
14,9%
15,1%
Résultat opérationnel
164

107
Résultat net
100

58
Résultat net, part du Groupe
97

56
Excédent brut d’exploitation (EBITDA)
223
184
180
En % du chiffre d’affaires
18,5%
18,0%
18,0%
Free Cash Flow
125

69
Dette nette
75

110
Capitaux propres, part du Groupe
689

623

Chiffre d’affaires : en croissance de 14%

FY 2012 4ème trimestre 2012 Variation à données Variation à données M€ Comparables Publiées M€ Comparables
Publiées

Europe‐SEPA 507 9% 12% 131 ‐2% ‐1%
Amérique du Sud
211
29%
22%
66
31%
22%
Asie Pacifique
207
13%
23%
73
27%
35%
Amérique du Nord
91
9%
17%
31
3%
9%
EEMEA
90
16%
17%
26
‐2%
0%
Opérations Centrales
100
23%
98%
25
18%
56%
Total
1 206
14%
20%
353
10%
13%
Performance de l’année
Au cours de l’année 2012, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 1 206 millions d’euros, en hausse de 20% en données publiées intégrant un effet de change positif de 25 millions d’euros. Le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 981 millions d’euros pour les terminaux de paiement (hardware, services et maintenance) et 225 millions d’euros pour l’activité issue des Transactions.
En données comparables1, la croissance du chiffre d’affaires s’établit à 14% par rapport au FY11 pro forma, portée par une forte dynamique sur l’ensemble des segments. L’activité des terminaux de paiement est en très forte croissance (+13%), tirée par la dynamique des pays émergents, la recomposition du paysage concurrentiel et une offre produits adaptée à la demande sur chacune des zones géographiques. L’activité Transactions demeure en progression (+23%) soutenue notamment par le développement de l’activité de Transfer To, et aussi l’internationalisation d’easycash et des solutions de paiement Axis. Hors TransferTo, la croissance organique de l’activité Transactions s’élève à 8% sur l’année.
Toutes les régions ont contribué à la croissance de l’activité. Au cours de l’année, le Groupe a pleinement tiré parti de la recomposition du paysage concurrentiel et de la croissance des pays émergents4 qui représentent désormais 48% du chiffre d’affaires contre 45% en 2011.
- Accélération de la performance en Amérique du Sud (+29%), principalement liée au très fort développement de l’activité du Brésil où le Groupe bénéficie du dynamisme du marché des terminaux de paiement et de gain de part de marché.
- Poursuite d’une forte dynamique en Asie Pacifique (+13%), tirée par la consolidation des fortes positions du Groupe en Chine et la progression de sa présence commerciale en Asie du Sud Est, et notamment en Indonésie.
- Forte croissance de l’activité en EEMEA (+16%) s’appuyant notamment sur le développement commercial en Russie où le Groupe a renforcé sa présence directe avec l’acquisition de son distributeur au cours de l’exercice.
Le Groupe a par ailleurs bénéficié d’une bonne performance commerciale en Europe (+9%) où il a enregistré une forte croissance sur le marché des terminaux de paiement, tirant notamment parti de la recomposition du paysage concurrentiel sur les principaux marchés européens, en particulier au Royaume Uni, en France et en Europe Centrale.
Enfin, comme prévu, l’activité a progressé en Amérique du Nord (+9%), notamment aux USA (+9%) où le Groupe a déployé ses terminaux Telium (EMV et sans contact) auprès des grandes chaînes mais aussi, dans une moindre mesure mais de façon croissante, auprès des petits commerçants à travers les réseaux des distributeurs et des « ISO » (Independent Sales Organization).
L’activité des opérations centrales (+23%) est en augmentation du fait du développement de Transfer To.
4 Les marchés émergents représentent les régions Amérique du Sud, Asie Pacifique, EEMEA et TransferTo
www.ingenico.com ‐ Page 4/13
La part de chiffre d’affaires issue des activités Services, Maintenance et Transactions représente 30% du chiffre d’affaires total, dont 19% pour la contribution de l’activité Transactions, en progression de près de 2 points par rapport à 2011 publié.

Performance du quatrième trimestre
Au quatrième trimestre 2012, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 353 millions d’euros, en hausse de 13% en données publiées, intégrant un effet de change positif de 5 millions d’euros. Le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 294 millions d’euros pour les terminaux de paiement et de 59 millions d’euros pour l’activité Transactions.
En données comparables1, la croissance du chiffre d’affaires s’établit à 10% par rapport au T4’11 pro forma. L’activité des terminaux demeure en très forte croissance (+10%), malgré une base de comparaison très élevée avec T4 2011 du fait d’une activité particulièrement forte en Europe SEPA (indépendamment des conditions économiques) et en Amérique Latine. L’activité Transactions est en croissance organique de +9%, dont 3% hors Transfer To.
Au cours du quatrième trimestre, le Groupe a continué d’enregistrer une très forte croissance, au‐delà des attentes, en Amérique Latine (+31%), toujours portée principalement par le Brésil où le Groupe tire parti de gain de part de marché.
Comme attendu, l’activité s’est fortement développée en Asie Pacifique (+27%), soutenue par la Chine et l’Asie du Sud Est. Par ailleurs, la performance a été affectée par une base de comparaison très élevée en Europe‐SEPA (‐2%) où l’activité demeure robuste dans la plupart des pays.
En Amérique du Nord (+3%), l’activité a fortement progressé au Canada tandis que la performance aux Etats‐Unis a été affectée par le report, à compter du premier trimestre 2013, de la livraison d’une commande significative, à la demande d’une grande chaîne. Le Groupe est toutefois confiant sur le développement de l’activité aux Etats‐Unis du fait des contrats déjà signés avec les grandes chaînes de distribution et les intermédiaires pour équiper les petits marchands.
Marge brute à un niveau élevé, en progression de 90 points de base
En données pro forma retraitées, la marge brute ajustée progresse de 90 points de base à 42,5%. Cette performance s’explique principalement par l’amélioration de 200 points de base de la marge de l’activité « Terminaux » (hardware, services et maintenance) à 44,4% du chiffre d’affaires pour 2012, du fait notamment de la forte croissance des volumes et des capacités d’achat du Groupe.
Le taux de marge brute de l’activité « Transactions » est en baisse à 34,4% contre 37,9% au FY2011 pro forma du fait de la croissance de TransferTo qui a un impact dilutif sur le taux de marge brute. Hors TransferTo, le taux de marge brute s’élève à 44,3% contre 44,7% au FY2011 pro forma.
Des charges opérationnelles maîtrisées à 26,8% du chiffre d’affaires
Au cours de l’année 2012, les charges opérationnelles ajustées s’élèvent à 323 millions d’euros, contre 272 millions d’euros à 2011 pro forma. Cette forte progression est principalement due à l’augmentation des coûts commerciaux liés à la performance commerciale du Groupe ainsi qu’à l’investissement en recherche et développement dans les futurs relais de croissance du Groupe, et notamment aux Etats‐Unis et sur le segment de la mobilité. La progression des frais généraux reflète par ailleurs le renforcement initié en 2011 des fonctions support au niveau Groupe et Régions. Les charges opérationnelles sont stables à 26,8% du chiffre d’affaires, contre 26,7% en 2011 (pro forma).
Comme attendu, les charges opérationnelles au second semestre se sont stabilisées à 163 millions d’euros contre 160 millions d’euros au premier semestre, avec notamment une baisse des dépenses générales et administratives. Le Groupe a ainsi infléchi les charges opérationnelles de 490 points de base à 24,6% du chiffre d’affaires par rapport au premier semestre 2012.

Un Excédent Brut d’Exploitation (EBITDA) en progression : +21%
L’excédent brut d’exploitation est en progression de 21% à 223 millions d’euros contre 184 millions d’euros en 2011 (pro forma retraité). La marge d’EBITDA est en progression de 50 points de base à 18,5% du chiffre d’affaires, par rapport au pro forma retraité de 2011.
Une marge d’exploitation (marge d’EBIT) en progression de 80 points de base
Le résultat d’exploitation (EBIT) est en progression de 24% à 190 millions d’euros contre 153 millions d’euros en 2011 (pro forma retraité). La marge d’exploitation s’établit à 15,7% du chiffre d’affaires, en progression de 80 points de base.
Une progression toujours très forte du résultat opérationnel : +54%
En 2012, les autres produits et charges s’élèvent à +1,0 million d’euros contre ‐18 millions d’euros en 2011. Cette évolution s’explique, d’une part, par l’impact positif de la réévaluation des actifs et passifs antérieurement acquis de ROAM Data suite à la prise de contrôle de cette société en février 2012 et d’autre part, par un niveau élevé des autres charges en 2011.
Les charges relatives à l’allocation de prix d’acquisition sont stables à 26 millions d’euros.
Le résultat opérationnel progresse de 54% à 164 millions d’euros contre 107 millions d’euros en 2011. La marge opérationnelle progresse de 290 points de base et s’établit à 13,6% du chiffre d’affaires.
Un résultat net part du Groupe en augmentation de 71% à 97 millions d’euros
En 2012, le résultat net part du Groupe sur l’année 2012 est en forte progression à 97 millions d’euros contre 56 millions d’euros en 2011.
Le résultat net intègre un résultat financier en amélioration à ‐14 millions d’euros (contre ‐26 millions d’euros en 2011) avec la non reconduction des charges non récurrentes liées au crédit syndiqué refinancé en août 2011 et une forte réduction des pertes sur les sociétés mises en équivalence.
La charge d’impôt est en progression à 50 millions d’euros contre 22 millions d’euros. Le taux d’imposition s’établit à 33,1%5 en 2011 contre 26,9% en 2011 du fait principalement d’un rééquilibrage de la rentabilité du Groupe vers des zones à fiscalité plus élevée et de l’absence d’éléments spécifiques positifs liés aux impôts différés.
Proposition de dividende à 0,70 euro par action, en progression de 40%
En 2012, le bénéfice net par action s’élève à 1,87 euro, contre 1,11 euro en 2011. Il sera proposé de distribuer un dividende de 0,70 euro par action à l’Assemblée Générale des actionnaires du 29 avril 2013, en progression de 40%. Ce dividende sera payable en numéraire ou en action, au libre choix de l’actionnaire.
Une situation financière consolidée
La situation nette, part du Groupe, augmente à 689 millions d’euros.
L’endettement net du Groupe est en baisse à 75 millions d’euros au 31 décembre 2012, contre 110 millions d’euros au 31 décembre 2011.
5 Taux d’imposition : charge d’impôt / (résultat avant impôt – quote‐part du résultat des sociétés mises en équivalence)

Au cours de l’exercice, les opérations ont généré un free cash flow de 125 millions d’euros, en progression de 82%, du fait notamment de la forte progression de l’EBITDA à 223 millions d’euros et de la bonne maîtrise du besoin en fonds de roulement qui permet de dégager un excédent de 3 millions d’euros contre un besoin complémentaire de 30 millions d’euros en 2011. Cette évolution est liée à une gestion rigoureuse des stocks et des créances clients, ainsi qu’à un accroissement au passif des paiements constatés d’avance, dans un contexte de forte croissance de l’activité. Par ailleurs, le Groupe a poursuivi ses investissements, nets des produits de cessions, à hauteur de 44 millions d’euros, afin d’accompagner son développement.
Les principales sorties de trésorerie de l’exercice comprennent le paiement d’un dividende de 14 millions d’euros (0,50 € par action) au titre de l’année 2011 et les acquisitions réalisées au cours de l’année nettes des cessions pour 69 millions d’euros, et notamment : prise de contrôle de ROAM Data, l’acquisition du distributeur en Russie et renforcement des fortes positions du Groupe en Chine avec l’exercice du put Landi et la participation dans une JV avec ZTE visant à développer un réseau d’acceptance de paiement mobile chez les marchands en Chine.
Les ratios financiers au 31 décembre 2012 confirment la solidité financière du Groupe. Le ratio d’endettement net rapporté aux fonds propres s’établit à 11% et le ratio d’endettement net rapporté à l'EBITDA1 à 0,3x.
Objectifs 2013
Dans un contexte d’anticipations macroéconomiques contrastées, le Groupe aborde l’année 2013 avec confiance dans sa capacité de continuer à progresser – tant en chiffre d’affaires qu’en rentabilité fort de son positionnement, de son offre de solutions et de ses derniers investissements stratégiques.
En ce début d’année, l’activité semble bien orientée et devrait continuer à progresser dans les pays émergents et en Amérique du nord. Le Groupe rappelle par ailleurs que l’année 2012 constitue une base de comparaison très élevée du fait de commandes particulièrement fortes en Europe SEPA et en Amérique Latine, notamment liées à la recomposition du paysage concurrentiel et indépendamment des conditions économiques.
Sur ces bases et sans intégrer l’impact de l’acquisition d’Ogone qui devrait être finalisée à la fin du premier trimestre, le Groupe devrait réaliser une croissance de son chiffre d’affaires supérieure ou égale à 8% à données comparables et la marge EBITDA devrait être supérieure à 18,5%.

CONFERENCE TELEPHONIQUE
Les résultats annuels de 2012 seront commentés lors de la conférence téléphonique du Groupe qui aura lieu le 27 février 2013 à 18h00 (Paris). Elle sera accessible en composant l’un des numéros suivants : 01 7099 3212 (depuis la France) et + 44 (0)207 1620 177 (pour l’international).
La présentation sera disponible sur www.ingenico.com/finance.
Le présent document peut contenir des informations prospectives relatives aux perspectives, développements et stratégies futures d’Ingenico. Les informations prospectives recèlent par nature des risques et des incertitudes et ne constituent pas des garanties quant aux performances futures d’Ingenico. La situation financière et les résultats d’Ingenico ainsi que le développement des secteurs dans lesquels Ingenico opère peuvent différer de manière significative des informations prospectives mentionnées dans le présent document. En outre, même si la situation financière et les résultats d’Ingenico ainsi que le développement des secteurs dans lesquels Ingenico opère sont conformes aux informations prospectives mentionnées dans le présent document, ces éléments pourraient ne pas être représentatifs des résultats ou développements des périodes ultérieures. Ingenico ne prend aucun engagement de revoir ou confirmer les prévisions ou estimations des analystes ou de rendre publique toute révision d’informations prospectives afin de refléter les évènements ou les circonstances qui pourraient survenir postérieurement à la date du présent document. En outre, la survenance des risques décrits au Chapitre 4 du document de référence déposé par Ingenico à l’Autorité des Marchés Financiers le 29 mars 2012 sous le numéro D. 12‐0240 pourrait avoir un impact sur ces informations prospectives.

www.ingenico.com
A propos d’Ingenico (Euronext: FR0000125346 – ING)
Avec plus de 20 millions de terminaux en activité dans plus de 125 pays, Ingenico est un acteur majeur des solutions de paiement. Ses 4000 collaborateurs accompagnent les commerçants, les banques et les fournisseurs de services dans l’optimisation et la sécurisation de leur solution monétique, le développement de leur offre de services et l’accroissement de leurs revenus au point de vente.
Pour plus d’information : www.ingenico.com | twitter.com/Ingenico.
INGENICO – Contact investisseurs
Catherine Blanchet
VP Relations Investisseurs & Communication
catherine.blanchet@ingenico.com
tel: 01.58.01.85.68
INGENICO – Contact presse
Rémi Calvet
VP Communication
remi.calvet@ingenico.com
tel: 01.58.01.80.80
Prochains évènements
Conférence téléphonique: le 27 février 2013 à 18h (Paris)
Investor Day : le 26 mars 2013 (Londres)
Publication du chiffre d’affaires du premier trimestre 2013 : le 24 avril 2013


ANNEXE 1 :
Base de préparation des comptes annuels 2012
Les états financiers consolidés sont établis conformément aux normes IFRS. Afin de fournir des informations comparables pertinentes d’un exercice sur l’autre, les éléments financiers sont présentés en retraitant la charge d’amortissement liée à l’acquisition de nouvelles entités. En vertu de la norme IFRS3 et de la norme IFRS3R, le prix d’acquisition de nouvelles entités est affecté aux actifs identifiables intégrés dans le périmètre puis amorti sur des durées définies.
En 2012, les écarts de change résultant de la conversion des opérations courantes libellées en devises étrangères (y compris la part efficace des couvertures associées) sont désormais enregistrés en coût des ventes, alors qu’ils étaient auparavant reconnus en résultat financier. Le compte de résultat au 31 décembre 2011 a été retraité aux fins de comparaison et est disponible en Annexe 3.
Les principaux éléments financiers 2012 sont commentés sur une base ajustée, c’est‐à‐dire avant impact des écritures d'allocation du prix d'acquisition ("PPA") – voir Annexe 4.
Pour faciliter la lecture de la performance du Groupe à compter du 1er janvier 2012, le chiffre d’affaires 2011 et les principaux éléments financiers sont retraités, à partir du 1er janvier 2011, des changements de périmètre intervenus au cours de l’exercice 2011 (avec l’entrée de TNET, Paycom et XIRING) et du changement de méthode comptable lié aux écarts de change résultant de la conversion des opérations courantes libellées en devises étrangères (« pro forma 2011 retraité »).
En application de la norme comptable IAS 18, le chiffre d’affaires de certaines activités de flux (TransferTo et « credit acquiring » d’easycash) correspond au montant brut des produits et prestations de services, avant reversement aux opérateurs pour TransferTo et interchange fees pour l’activité « credit acquiring » d’easycash, respectivement.
L’EBITDA (Excédent Brut d’Exploitation) est une notion extra‐comptable représentant le résultat opérationnel courant avant amortissements, dépréciations et provisions, et coût des actions distribuées au personnel et aux mandataires sociaux. La réconciliation du résultat d’exploitation corrigé à l’EBITDA est disponible en Annexe 4.
Le résultat d’exploitation indiqué (EBIT) correspond au résultat opérationnel courant ajusté de la charge d’amortissement des prix d’acquisitions affectés aux actifs dans le cadre des regroupements d’entreprises.
Le free cash‐flow représente l’EBITDA diminué : des éléments cash des autres produits et charges opérationnels, de la variation de besoin en fonds de roulement, des investissements nets des produits de cession, des charges financières payées nettes des produits financiers encaissés et de l’impôt payé.
www.ingenico.com
ANNEXE 2:
Compte de résultat, Bilan, Tableau de trésorerie
1.
COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE RESUME (AUDITE)
(en millions d'euros)201220112011PubliéRetraitéCHIFFRE D'AFFAIRES1 2061 0011 001Coût des ventes(694)(584)(588)MARGE BRUTE513417413Charges commerciales et marketing(122)(97)(97)Frais de recherche et développement(93)(77)(77)Frais administratifs(133)(114)(114)RESULTAT OPERATIONNEL COURANT163128125Autres produits opérationnels1011Autres charges opérationelles(9)(19)(19)RESULTAT OPERATIONNEL164111107Produits financiers515858Charges financières(65)(85)(81)RESULTAT FINANCIER(14)(27)(23)Quote‐part du résultat des sociétés mises en équivalence(0)(3)(3)RESULTAT AVANT IMPOTS1508181Impôt sur les bénéfices(50)(23)(23)RESULTAT NET1005858Attribuables aux :‐ actionnaires d'Ingenico SA975656‐ participations ne donnant pas le contrôle322RESULTAT PAR ACTION (en euros)Résultat :‐ de base1,871,111,11‐ dilué1,801,091,09
*En 2012, les écarts de change résultant de la conversion des opérations courantes libellées en devises étrangères (y compris la part efficace des couvertures associées) sont désormais enregistrés en coût des ventes, alors qu’ils étaient auparavant reconnus en résultat financier. Les comptes de résultat 2011 et 2010 ont été retraités à des fins de comparaison. Le reclassement des charges financières au coût des ventes est de ‐ 3 750 milliers d’euros (charge) pour 2011, et de 285 milliers d'euros (produit) pour 2010.

2.BILAN CONSOLIDE RESUME (AUDITE) (en millions d'euros)ACTIF20122011ACTIFS NON COURANTSGoodwill551529Autres immobilisations incorporelles148152Immobilisations corporelles3834Participations dans les entreprises associées918Actifs financiers45Actifs d'impôt différé2724Autres actifs non courants2120TOTAL DES ACTIFS NON COURANTS798782ACTIFS COURANTSStocks10595Clients et créances d'exploitation332335Autres actifs courants2011Actifs d'impôts exigibles49Instruments financiers dérivés27Trésorerie et équivalents de trésorerie384348Actifs destinés à la venteTOTAL DES ACTIFS COURANTS847805TOTAL DES ACTIFS1 6451 587PASSIF‐‐‐‐Capital5252Primes d'émission et d'apport402395Autres réserves217158Ecarts de conversion1719CAPITAUX PROPRES ATTRIBUABLES AUX ACTIONNAIRES D'INGENICO SA689623PARTICIPATIONS NE DONNANT PAS LE CONTRÔLE(1)7TOTAL CAPITAUX PROPRES689631PASSIFS NON COURANTSDettes financières à long terme381428Provisions pour retraites et engagements assimilés1213Autres provisions1822Passifs d'impôt différé3944Autres dettes non courantes2112TOTAL DES PASSIFS NON COURANTS470518‐‐‐‐PASSIFS COURANTSDettes financières à court terme7830Autres provisions 1411Dettes fournisseurs et autres dettes courantes281297Dettes diverses8680Dettes d'impôt sur le résultat2117Instruments financiers dérivés84Passifs destinés à être cédésTOTAL DES PASSIFS COURANTS487438TOTAL DES PASSIFS957957TOTAL DES CAPITAUX PROPRES ET DES PASSIFS1 6451 587 ‐ 

3. TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE CONSOLIDE INTERMEDIAIRE CONSOLIDE (AUDITE)
(en millions d'euros)20122011FLUX DE TRESORERIE PROVENANT DES ACTIVITES OPERATIONNELLESRésultat de la période10058Ajustements pour :‐ Résultat des mises en équivalence03‐ Elimination de la charge (produit) d'impôt5023‐ Elimination des amortissements et provisions5451‐ Elimination des profits/pertes de réévaluation (juste valeur)10‐ Elimination des résultats de cession d'actifs(9)1‐ Elimination des charges (produits) d'intérêts nettes1322Coût des paiements fondés sur des actions 54Intérêts versés(14)(12)Impôts payés(42)(26)RESULTAT OPERATIONNEL AVANT VARIATION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT159124Variation du besoin en fonds de roulement stocks(12)16 créances et autres débiteurs(2)(72) dettes fournisseurs et autres créditeurs1626VARIATION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT3(FLUX DE TRESORERIE PROVENANT DES ACTIVITES OPERATIONNELLES162 94FLUX DE TRESORERIE LIES AUX OPERATIONS D'INVESTISSEMENTAcquisitions d'immobilisations corporelles et incorporelles(50)(35)Produit de cessions d'immobilisation corporelles et incorporelles50Acquisition de filiales sous déduction de la trésorerie acquise(25)(81)Cession de filliales sous déduction de la trésorerie cédée8‐Placements‐1Prêts et avances consentis(3)(1)Remboursements reçus sur prêts31Intérêts encaissés97FLUX DE TRESORERIE LIES AUX OPERATIONS D'INVESTISSEMENT(53)(107)FLUX DE TRESORERIE LIES AUX OPERATIONS DE FINANCEMENTAugmentation de capital00Rachat d'actions propres3(Emissions d'emprunts15463Remboursements d'emprunts(19)(259)Changements de parts d'intérêts dans des entités contrôlées (1)(51)‐Variation des autres dettes financières0‐Variation de valeur des instruments de couverture 0(Dividendes versés aux actionnaires(14)(5)FLUX DE TRESORERIE LIES AUX OPERATIONS DE FINANCEMENT (65)192Incidence de la variation de cours des devises(1)4VARIATION DE TRESORERIE43182Trésorerie et équivalents de trésorerie d'ouverture 328146Trésorerie et équivalents de trésorerie de clôture (2)371328
Commentaires :(1) En application d'IAS 27 révisée, les flux de trésorerie liés aux changements de part d'intérêts dans les entités contrôlé dans la rubrique "Flux de trésorerie liés aux opérations de financement" du tableau des flux de trésorerie consolidés(2) TRESORERIE ET EQUIVALENTS DE TRESORERIEOPCVM (uniquement pour la partie qui a un caractère de disponibilités)14787Disponibilités237261Comptes créditeurs de banque(13)(20)TOTAL TRESORERIE ET EQUIVALENTS DE TRESORERIE371328

ANNEXE 3 :
Impact de l’évolution de la comptabilisation des couvertures de change
En 2012, le Groupe a modifié la comptabilisation de ses couvertures de change. Les écarts de change résultant de la conversion des opérations courantes libellées en devises étrangères (y compris les couvertures associées) sont désormais enregistrés en coût des ventes, alors qu’ils étaient auparavant reconnus en résultat financier. Le compte de résultat au 31 décembre 2011 a été retraité aux fins de comparaison.
(en millions d’Euros)
2011
publié
Retraite‐ments
2011 publié retraité
Chiffre d’affaires
1001

1001
Marge brute ajustée
417
(4)
413
Charges opérationnelles ajustées
(262)

(262)
Résultat d’exploitation courant ajusté (EBIT)
155
(4)
151
Résultat opérationnel
111
(4)
107
Résultat financier et quote part du résultat des sociétés mises en équivalence
(30)
+4
(26)
Résultat avant impôts
81

81
Résultat net
58

58
Résultat net, part du Groupe
56

56
Excédent brut d’exploitation (EBITDA)
184
(4)
180

ANNEXE 4 :
Impact des écritures d'allocation du prix d'acquisition ("PPA")
(en millions d’euros)
FY2012 ajusté
Hors PPA
Impact PPA
FY2012 publié
Marge brute
513
(‐)
513
Charges opérationnelles
(323)
(26)
(349)
Résultat opérationnel courant
190
(26)
164
Réconciliation du résultat opérationnel courant à l’EBITDA
L’EBITDA correspond au résultat opérationnel courant, retraité des éléments suivants :

les dépréciations des immobilisations corporelles et incorporelles, nettes des reprises (y compris sur dépréciation des goodwill ou d’autres immobilisations incorporelles ayant une durée de vie indéterminée, mais à l’exclusion des dépréciations des stocks, clients et créances d’exploitation et autres actifs courants) et les provisions (courantes et non courantes) comptabilisées au passif, nettes des reprises ;

les charges liées au retraitement en consolidation des contrats de location financement ;

les charges comptabilisées dans le cadre de l’attribution d’options d’achats d’actions, d’actions gratuites ou de tout autre paiement dont la comptabilisation relève de la norme IFRS 2 (« Paiements fondés sur des actions ») ;

et les variations de la juste valeur des stocks en application de la norme IFRS 3 (« Regroupements d’entreprises »), c’est‐à‐dire en utilisant les prix de vente diminués des coûts de sortie pour en déterminer la juste valeur.
Tableau de réconciliation :
(en millions d’euros) FY2012 FY2011 pro forma retraité FY2011 publié retraité
Résultat opérationnel courant 163 127 125
Amortissement des actifs 26 26 26
EBIT 190 153 151
Autres amortissements et provisions 29 27 25
Charges liées à l’attribution d’actions gratuites 5 4 4
EBITDA 223 184 180

Copyright  2013  Ernstrade.com
Avertissement légal - Contact Webmaster - Partenaire