Accueil Ernstrade Bourse Actualite Stock

Play The World
Profil & News  INGENICO

21/03/07 RESULTATS ANNUELS 2006 : OBJECTIFS DEPASSES
Chiffre d’affaires : 506,2M€ (+17,5% *)
Résultat d’exploitation : 33,1M€ (+304%)
Résultat net : 16 M€ (+56,1 M€ par rapport à 2005)
Endettement Net/ Fonds Propres : 0,22
Neuilly sur Seine – Le 20 mars 2007.
A- RESULTATS ANNUELS
Le Conseil d’Administration d’Ingenico SA a arrêté les comptes pour l’exercice 2006, clos le 31 décembre,
conformément aux principes comptables IFRS.
Les chiffres clefs
(en millions d’Euros) 2005 2006 Variations
Chiffre d’affaires 436,9 506,2 +69,3
Résultat opérationnel courant 8,2 33,1 +24,9
% du chiffre d’affaires 1,9% 6,5%
Autres produits et charges opérationnels (42,6) (1,9) +40,7
Résultat financier (3,3) (7,8) (4,5)
Résultat net (40,1) 16,0 +56,1
Résultat par action (1,35) 0,54 1,89
Situation nette 101,3 146,9 +45,6
Dette nette (63,5) (33,0)
Endettement Net / Fonds Propres 0,62 0,22
2006 est une année de retournement pour le Groupe Ingenico, qui grâce aux efforts entrepris, a rempli ses objectifs et les a dépassés :
croissance sans précédent de l’activité
amélioration très significative de la profitabilité et retour à un résultat net positif
désendettement significatif du Groupe et forte génération de cash-flows
(*)à périmètre constant

Croissance de l’activité
Le chiffre d’affaires s’est élevé à 506,2M€ contre 436,9M€ en 2005 soit une croissance de 17,5%*. Cette croissance remarquable, beaucoup plus importante que celle du marché, démontre le dynamisme de la Société. En 2006, la Société a su profiter des marchés en forte croissance un peu partout dans le monde et notamment en Amérique du Sud, en Europe du Nord, en Italie en Espagne et au Canada où la migration au standard EMV (1) a été l’occasion de remplacer ou d’acquérir des terminaux conformes à cette norme internationale. La croissance est également venue de l’amélioration du mix produit grâce à l’introduction de nouveaux terminaux particulièrement performants dans le domaine des communications sans fil.
Ces derniers ont représenté 15% de nos ventes de terminaux contre 6% en 2005. 
Moneyline, consolidée à partir du 1er novembre 2006, a contribué aux ventes à hauteur de 6M€
Forte amélioration du résultat d’exploitation
Avec un résultat opérationnel courant de 33,1 M€ représentant 6,5% du chiffre d’affaires, la Société a largement dépassé son engagement d’atteindre un minimum de 5% de profitabilité sur l’année 2006. 
Cette amélioration de près de 304% par rapport à 2005 provient pour l’essentiel de :
- la croissance des ventes
- l’amélioration du taux de marge brute
- l’effet de levier lié à la maîtrise des coûts d’exploitation
La progression du taux de marge brute provient des actions lancées en 2005 visant à accroître la qualité des produits d’une part, et à réduire les coûts indirects - fret essentiellement – d’autre part. Rappelons que ces résultats ont été obtenus au moment même où la Société engageait une réorganisation totale de sa production industrielle aboutissant à la sélection de trois partenaires industriels dans le monde. Dans une moindre mesure, l’amélioration de la marge brute provient de programmes lancés en 2006 visant à réduire le coût des produits les plus vendus. Ces mesures ont commencé à produire leurs effets dans le courant du second semestre.
Les dépenses d’exploitation sont, sur l’exercice, restées stables par rapport à 2005 ce qui représente une amélioration notable sur le premier semestre où les dépenses avaient, en valeur absolue, augmenté de 10%. Les programmes d’économie engagés en 2005 et achevés dans le courant du premier semestre ont pu produire tous leurs effets sur le second semestre.
En conséquence, le résultat opérationnel courant a représenté 6,5% du chiffre d’affaires en 2006 dont 5,8% sur le premier semestre et 7,3% sur le second.
Retour à un résultat net positif
Le résultat net s’élève à 16 M€ soit 0,54 euro par titre contre une perte de 40,1 M€ en 2005 représentant 1,54 euro par titre.
Les charges qui viennent en réduction du résultat opérationnel courant s’élèvent à 17,1 M€ et comprennent des éléments non courants pour - 1,9 M€ composés pour l’essentiel du résultat des cessions des activités non stratégiques (Debitek, ITS et Ingenico Suède) et de coûts de restructuration.
Le résultat financier s’élève à - 7,8 M€, dont -3,9M€ de coupons sur l’Océane.
La charge d’impôt sur les résultats s’élève à 7,4 M€ compte tenu d’une approche prudente sur l’activation des impôts différés.
Désendettement du Groupe et forte génération de cash-flows opérationnels
Le désendettement du Groupe sur l’exercice s’est élevé à 30,5 M€. Il a permis de ramener la dette nette de 63,5 M€ l’an dernier à 33,1 M€ au 31 décembre 2006. Ceci traduit en premier lieu l’amélioration de la rentabilité du Groupe. En effet, le cash-flow d’exploitation (flux de trésorerie opérationnels) à 28,1 M€ est en progression de 52,4 M€ par rapport à 2005. En outre, au moment où la Société connaissait une très forte croissance de son activité, elle a été en mesure de réduire son besoin en fond de roulement de près de 10 M€.
Dans le même temps, les fonds propres de la Société ont augmenté de 45,6 M€ principalement grâce au résultat net de la période et à l’augmentation de capital résultant de la fusion-absorption le 30 octobre dernier de la Société Moneyline.
Désormais le rapport dette nette sur fonds propres s’établit à 0,22 contre 0,62 au 31 décembre 2005.
B- PERSPECTIVES
2006 a été une année de croissance, de retour à la profitabilité et de désendettement. 2007 poursuivra dans la même direction.
L’année 2007 devrait à nouveau permettre à Ingenico de remporter de nombreux succès commerciaux
avec de nouveaux clients et aussi grâce au lancement réussi de son nouveau produit AQUA à destination
des pays émergents.
En terme d’activité, le premier trimestre retrouvera la saisonnalité habituelle pour notre industrie tandis que le second trimestre présentera des ventes en forte croissance. Le second semestre devrait également être en croissance importante par rapport au premier semestre.
Sur l’exercice, la Société attend une nouvelle amélioration de sa profitabilité et forte de sa technologie et des nombreux succès commerciaux à venir, la Société aborde ce nouvel exercice avec sérénité. Compte tenu du retour à la profitabilité, le Conseil d’Administration proposera à l’Assemblée Générale du 10 mai prochain la reprise du versement d’un dividende (1).
(1) Prélevé sur les primes d’émission, le résultat net étant affecté au report à nouveau débiteur
Amedeo d’Angelo, CEO d’Ingenico commente :
« Grâce à la mobilisation de tous ses collaborateurs, Ingenico a dépassé les objectifs annoncés. En moins de 18 mois, Ingenico a drastiquement modifié sa production, son offre produit, ses process tout en conservant sa culture mondiale et entrepreneuriale. Ingenico envisage l’avenir avec ambition et maintient l’objectif de devenir l’acteur incontournable de la transaction sécurisée.»

A propos d’Ingenico
Dans le monde entier, les banques et les professionnels du commerce confient à Ingenico l’acceptation sécurisée
et performante de leurs transactions électroniques. Les solutions Ingenico s’appuient sur des technologies
éprouvées, des standards établis et une ergonomie inégalée pour offrir un niveau optimal de fiabilité, de
polyvalence et de confort d’utilisation. Cette large gamme de produits est complétée par un ensemble de services
et de partenariats qui permettent aux professionnels de nombreux secteurs d’activités d’accepter des transactions
en toute circonstance. Plus d'informations sur Ingenico : www.ingenico.com.

Contacts:
FININCOM
Jérôme Goaër
+33 1 40 71 32 95
j.goaer@finincom.com
Valérie Sabineu
+33 1 40 71 32 71
v.sabineu@finincom.com
Caroline Brochard-Garnier
INGENICO GROUP
Communication, Groupe Ingenico
190-192 avenue Charles de Gaulle
F-92200 Neuilly-sur-Seine
Tel. + 33 1 46 25 82 56
caroline.brochard@ingenico.com
 

Copyright  2007  Ernstrade.com
 
Avertissement légal - Contact Webmaster - Partenaires