Play The World

Profil & News INGENICO

Transformation d’Ingenico pour une croissance rentable

2013 : objectif de chiffre d’affaires supérieur à € 1 milliard €, dont environ 40% de récurrent 
Revenu des transactions multiplié par 3 entre 2009 (PF) et 2013
EBITDA >18% du chiffre d’affaires en 2013 
Ingenico (Euronext : FR0000125346 - ING), leader mondial des solutions de paiement, annonce aujourd’hui son plan stratégique pour la période 2010-2013. Le groupe organise aujourd’hui à 14 :30 CET à Paris une réunion investisseurs qui présentera les développements actuels et futurs du marché du paiement et la mise en œuvre du plan de transformation d’Ingenico.

Avec l’intégration réussie d’easycash, Ingenico est concentré sur la consolidation de son leadership des terminaux de point de vente tout en développant la gestion de transactions et les services à valeur ajoutée. L’objectif du groupe est de multiplier par 3 entre 2009 et 2013 le chiffre d’affaires provenant de la gestion de transactions. En conséquence, le chiffre d’affaires récurrent devrait représenter de l’ordre de 40% du chiffre d’affaires total en 2013, comparé à 28% en 2009 pro forma. En 2013, l’EBITDA devrait être supérieur à 18% du chiffre d’affaires total.

L’évolution de l’écosystème des paiements génère des fortes opportunités :

Le marché du paiement est en croissance structurelle avec le développement continu des paiements électroniques. Des modifications structurelles de son écosystème résultent des nouvelles attentes des consommateurs et des commerçants, du développement des marchés émergents, de la réglementation et des nouvelles technologies. Les tendances nouvelles du commerce entrainent une modification de l’offre qui combine paiements au point de vente, en ligne et par téléphonie mobile. L’expertise d’Ingenico dans cet écosystème complexe est un élément clé de différenciation.

Principaux points du plan stratégique 2010-2013 : 
L’objectif de chiffre d’affaires supérieur à € 1 milliard en 2013 est basé sur une croissance de tous les segments - avec un accès accru aux commerçants, des terminaux points de vente à la gestion des transactions et aux services à valeur ajoutée. 
Le chiffre d’affaires des transactions devrait être multiplié par 3 en 2013, comparé à 84 million € en 2009 pro forma. Il reposera notamment sur la croissance organique, l’internationalisation du modèle d’easycash en dehors de l’Allemagne, et des acquisitions ciblées. 
L’EBITDA devrait être supérieur à 18% du chiffre d’affaires en 2013, grâce à des optimisations de coûts de l’activité point de vente et au levier opérationnel de l’activité de gestion des transactions. Les effets de synergies avec easycash devraient générer € 12 millions d’EBITDA additionnel en 2013. 

Philippe Lazare, Président-Directeur Général, a déclaré : « Nous mettons en œuvre la stratégie de transformation d’Ingenico vers les services, tout en consolidant notre leadership sur le marché des terminaux. Ingenico est en position unique pour tirer le meilleur parti de la croissance du marché du paiement. En combinant croissance organique, internationalisation de nos services et des acquisitions ciblées, nous développerons la part récurrente de notre activité, pour représenter environ 40% de notre chiffre d’affaires total en 2013, avec un levier opérationnel important. Je suis confiant dans notre capacité d’atteindre ces objectifs 2013, créateurs de valeur pour toutes les parties prenantes, notamment avec des synergies entre nos différentes activités. »

La présentation sera disponible sur le site d’Ingenico à partir de 14 :30 CET: 
http://www.ingenico.com/fr/finance/publications/presentations_investisseurs/

Performance 2010 : 

Compte tenu de la performance actuelle, le chiffre d’affaires 2010 devrait être dans la partie haute de nos attentes (790 à 805 millions €) avec un EBITDA compris entre 16% et 17% du chiffre d’affaires total 2010. Cette performance annuelle prend en compte les attentes pour le 1er semestre 2010. En S1 2010, le chiffre d’affaires devrait être supérieur à 380 millions € à comparer à 341 millions € en 2009 pro forma. Le taux de marge opérationnelle devrait être comparable à celui de S1 2009 pro forma. Sans l’impact d’un élément non récurrent lié à problème de qualité de composant sur certains produits de l’ancienne gamme, le taux de marge aurait été de l’ordre de 10% du chiffre d’affaires. Ce problème de qualité isolé a été identifié et traité.

Le chiffre d’affaires et le résultat du 1er semestre 2010 seront publiés le jeudi 29 juillet 2010, après la clôture de la Bourse de Paris.

Copyright  2010 Ernstrade

Avertissement légal - Contact Webmaster - Partenaires