Bourse FRANCE
SRD
EUROLIST A
EUROLIST B
EUROLIST C
Marche Libre
CAC 40
SBF 120
SBF 250
MIDCAC
Bourse EUROPE
Bourse Allemagne
Bourse Angleterre
Bourse Autriche
Bourse Belgique
Bourse Danemark
Bourse Espagne
Bourse Finlande
Bourse Grece
Bourse Islande
Bourse Luxembourg
Bourse Italie
Bourse Norvege
Bourse Pologne
Bourse Portugal
Bourse Pays-Bas
Bourse Suede
Bourse Suisse

Bourse Europe Est



Accueil

Profil & New PEUGEOT

Paris - 28/04/2005

Hausse du chiffre d’affaires consolidé au 31 mars 2005 de 0,9 % à périmètre d’activité comparable, à 13,6 milliards d’euros 

Le chiffre d’affaires consolidé au 31 mars 2005, publié pour la première fois conformément aux normes comptables IFRS, s’établit à 13 635 millions d’euros, en progression de 0,7 % par rapport à celui du premier trimestre de 2004 qui s’élevait, en normes IFRS, à 13 538 millions d’euros. 

A périmètre d’activité comparable, le chiffre d’affaires consolidé au 31 mars 2005 s’établit en hausse de 0,9 % par rapport à celui du premier trimestre de 2004.

Le chiffre d’affaires réalisé au titre de l’activité automobile, à 11 017 millions d’euros, est en hausse de 1,2 % par rapport au chiffre d’affaires des trois premiers mois de 2004. 

Les ventes mondiales de voitures et d’éléments détachés, à 822 200 unités, sont en retrait de 0,5 % par rapport à celles de la même période de 2004. Ces ventes mondiales tiennent compte d’une baisse des stocks des réseaux de concessionnaires qui atteint, à 59 000 unités, un niveau supérieur à celui du premier trimestre de 2004 (56 000 unités). Les ventes à client final sont donc globalement stables, en dépit de marchés automobiles orientés dans l’ensemble à la baisse au début de 2005.

Les ventes de Peugeot 407 et Citroën C4, commercialisées en 2004, s’élèvent respectivement à 63 900 et 65 700 unités et ont contribué à une amélioration sensible du mix des ventes. 

A fin mars 2005, sur un marché européen des voitures particulières et véhicules utilitaires légers en recul de 1,8 %, les immatriculations de PSA Peugeot Citroën reculent de 4,1 % et la part de marché du groupe s’établit à 14,9 %, contre 15,2 % au premier trimestre 2004. Elle progresse cependant fortement par rapport à celle du second semestre 2004 qui s’établissait à 14,2 %, du fait de la pleine montée en cadence des nouveaux modèles. Les ventes en Europe de l’Ouest, c’est-à-dire les facturations de voitures à concessionnaires, baissent de 4,8 %, à 579 900 unités, sous l’effet du déstockage des réseaux de distribution.

Les ventes en dehors d’Europe de l’Ouest portent sur 242 300 unités et progressent de 11,5 % par rapport aux trois premiers mois de 2004.

Pour la zone Europe centrale et orientale et Turquie, les ventes sont en recul de 22,6 %, à 42 000 unités, en raison d’un recul important des marchés automobiles qui avaient connu un niveau exceptionnellement élevé au premier quadrimestre de 2004.

En Amérique latine, les ventes augmentent de 22,6 %, à 38 700 unités, principalement en raison du redémarrage du marché argentin et de la bonne dynamique du marché brésilien. Ainsi, en Argentine, dans un marché en hausse de 47,1 %, les ventes du groupe atteignent 12 800 unités (+ 68,1 %) et au Brésil, dans un marché qui progresse de 4,5 %, les ventes du groupe sont en hausse de 3,9 %, à 15 300 unités. 

En Chine, le marché automobile du premier trimestre 2005 est en recul de 2,0 % sur 2004. Les ventes du groupe progressent de 44,4 %, à 33 100 unités, sous le double effet d’un redressement significatif des ventes de Citroën qui augmentent de 8,8 % et du démarrage très satisfaisant des ventes de Peugeot, à 8 200 unités. La pénétration du groupe sur le marché chinois s’établit ainsi à 5,3 %.

Le chiffre d’affaires de Banque PSA Finance s’est élevé à 406 millions d’euros, contre 401 millions d’euros au premier trimestre de 2004. Les encours de crédit totaux du groupe Banque PSA Finance s’élèvent à 20,8 milliards d’euros à fin mars 2005, en hausse de 5,5 % par rapport à leur niveau du 31 mars 2004. La production de nouveaux contrats de financements à fin mars 2005 porte sur 207 500 contrats, en baisse de 7,9 % par rapport à celle des trois premiers mois de 2004, en raison d’une approche commerciale plus sélective en Espagne et au Royaume-Uni.

Le chiffre d’affaires de Gefco est ressorti à 718 millions d’euros, contre 711 millions d’euros pour la même période de 2004, en hausse de 1,0 %.

Le chiffre d’affaires de Faurecia s’inscrit à 2 616 millions d’euros, contre 2 605 millions d’euros à fin mars 2004. Hors évolution du prix des catalyseurs intégrés aux systèmes d’échappement et à taux de change et périmètre constants, le chiffre d’affaires est en progression de 1,1 %, reflétant le bon niveau d’activité du groupe Faurecia, en particulier pour les sièges d’automobiles.
 

Copyright  2004 - 2005 Ernstrade
Bourse ETATS UNIS
Bourse NASDAQ
Bourse NYSE
Bourse ASE
Bourse Philadelphia
Bourse Boston
Bourse AMERIQUES
Bourse Bresil
Bourse Canada
Bourse Jamaique
Bourse Trinidade

Avertissement légal - Contact Webmaster - Partenaires