Accueil Ernstrade Bourse Actualite Stock

CODE FR0000064156 - CARP

Exacompta Clairefontaine produit du papier d'impression et d'écriture dont la plus grande partie est vendue directement, le complément étant transformé dans ses ateliers en articles d'écoliers ou de bureaux. Le groupe est présent dans les activités de papiers et façonnés, articles de bureau et de classement, agendas et papeterie de luxe.

http://www.exacompta.com


30/08/2013 Communiqué CA - comptes du 30/06/2013
Réuni le 30 août 2013 à Paris sous la présidence de Monsieur François NUSSE, le Conseil d’Administration d’EXACOMPTA CLAIREFONTAINE a examiné et arrêté les comptes de la Société et du Groupe au 30 juin 2013.
 
Résultats consolidés
 
(en milliers d’€uros) 1er semestre 2013 1er semestre 2012
Produit des activités ordinaires (C.A.) 254 128 258 427
Résultat opérationnel -1 414 -2 792
Résultat net avant IS -1 665 - 2 533
Résultat net après IS -1 851 -2 796
dont part des minoritaires -1 0
Part du groupe -1 850 -2 796
 
 Information sectorielle
 
(en milliers d’€uros) Papier Transformation Opérations
inter-secteurs Total
Produit des activités
ordinaires (Chiffre d’affaires) 134 232 185 719 -65 823 254 128
Résultat opérationnel
 (hors goodwills) 3 389 -4 631 -172 -1 414
 
(en milliers d’€uros) France Zone Europe Hors Europe Total
Chiffres d’affaires 163 333 76 675 14 120 254 128
 
L’activité d’Exacompta Clairefontaine comporte 2 secteurs :
Le secteur Papier : le chiffre d’affaires du 1er semestre augmente de 1,8 % et le résultat opérationnel (hors goodwills) baisse de 17,8 %.
Le secteur Transformation : le chiffre d’affaires du 1er semestre baisse de 1 %. Le résultat opérationnel (hors goodwills) réduit sa perte de 32,4 %.
 
Les résultats témoignent d’un environnement économique difficile qui affecte la consommation ainsi que les prix de vente du papier et des articles de papeterie.

Secteur Papier
Dans un contexte de réduction de la consommation de papiers d’impression et d’écriture, le secteur papier qui offre un mix produit diversifié (papiers fins – papiers forts – papiers recyclés – papiers de sécurité) a pu améliorer ses volumes mais a été pénalisé par la pression sur les prix de vente alors que les prix des matières premières fibreuses et de ceux de l’énergie augmentaient.
 
Dans cet environnement, toutes les sociétés ont poursuivi une gestion serrée de leurs coûts et préservé leur productivité.
Le deuxième semestre qui constate un léger desserrement des prix de matière première fibreuse devrait permettre une stabilisation du résultat annuel au niveau de l’exercice précédent.
 
Secteur Transformation
 
Les sources UFIPA pour la France nous indiquent pour l’ensemble du marché de la papeterie un recul de la demande de 4 % d’un semestre à l’autre. Cette situation générale affecte bien entendu le Groupe dans ses ventes en France mais aussi à l’étranger.
 
Le premier semestre n’est pas significatif pour ce secteur du Groupe Exacompta Clairefontaine qui est affecté par des phénomènes de saisonnalité importants. Cependant on constate que le résultat
s’améliore tout en restant déficitaire. Le Groupe préserve et développe des commercialités dans ce secteur grâce à une large offre de produits : articles de bureau – classement – scolaire – calendriers et agendas – loisirs créatifs.
Le Groupe est à l’origine du lancement permanent de nouveaux produits de papeterie. Il est attentif à toutes perspectives de développement.
 
 
 Résultat financier du groupe
 
Au 30 juin 2013, pour un chiffre d’affaires de 254 128 K€, l’endettement financier du Groupe s’élève à 106 736 K€ et les capitaux propres à 361 927 K€.
 
Le Groupe Exacompta Clairefontaine a négocié des lignes de crédit avec ses partenaires bancaires pour un montant total de 127 000 K€. Ces lignes étaient utilisées pour 35 000 K€ au 30 juin 2013. Le Groupe a également émis un montant total de 65 000 K€ de billets de trésorerie à la clôture du 1er
 
semestre sur un programme de 125 000 K€.
 
Le Groupe dispose d’une trésorerie de 58 084 K€ au 30 juin 2013 lui permettant entre autres d’autofinancer des investissements. Son endettement net s’élève à 48 652 K€.
 
Les procédures d’examen limité sur les comptes semestriels ont été effectuées.
 
 Perspectives
 
La visibilité de notre environnement économique reste toujours incertaine. Matières premières et énergie connaissent sur certaines spécialités des tensions haussières alors que les prix de vente demeurent sous pression. Nos efforts continueront à porter sur une offre de produits de qualité. Le résultat 2013 du groupe devrait être du même ordre que celui de 2012 qui était proche de l’équilibre
La prochaine communication se fera sur le chiffre d’affaires du 3ème trimestre le 15 novembre 2013.
 
LE CONSEIL D’ADMINISTRATION
 
Responsable de la communication financière
M. Jean-Olivier ROUSSAT
jean-olivier.roussat@clairefontaine.com




27.03.2013 Réuni le 26 mars 2013 à Paris sous la présidence de Monsieur François NUSSE, le Conseil d’Administration d’EXACOMPTA CLAIREFONTAINE a examiné et arrêté les comptes de la Société et du Groupe au 31 décembre 2012.

Résultats consolidés (en milliers d’€uros) 2012 2011
Produit des activités ordinaires (C.A) 525 742 545 447
Résultat opérationnel 482 5 152
Résultat net avant IS < 267 > 4 114
Résultat net après IS < 593 > 3 341
dont part des minoritaires < 1 > < 5 >
Part du groupe < 594 > 3 346
 Information sectorielle
(en milliers d’€uros) Papier Transformation Opérations intersecteurs
Total
Chiffres d’affaires 246 261 392 772 -113 291 525 742
Résultat opérationnel
(hors goodwills)
3 172 -2 635 -55 482
Dépréciation des goodwills 421 421
(en milliers d’€uros) France Zone Europe Hors Europe Total
Chiffres d’affaires 342 041 154 865 28 836 525 742
L’activité d’Exacompta Clairefontaine comporte 2 secteurs : le Papier et la Transformation.
Secteur Papier
Pendant ces quatre dernières années, le ralentissement de l’activité économique a affecté l’utilisation des papiers dans l’entreprise. Le phénomène de dématérialisation des documents a pénalisé gravement la consommation des papiers destinés à l’impression ou au bureau. En France, cette consommation  donc baissé en moyenne de 6 % par an depuis 2008.
L’indice des prix des papiers graphiques non couchés est resté relativement stable alors que les prix des pâtes à papier fléchissaient jusqu’au milieu de l’année 2012 pour remonter ensuite.
La baisse que nous avons subie dans nos propres ventes et la volonté de ne pas grossir nos stocks nous ont amené à des arrêts de machines. Au total, notre production est en baisse de 9 % à 201 484 tonnes. Secteur Transformation
Pour les mêmes raisons que les papiers, les articles de papeterie destinés au bureau voient leurs ventes diminuer depuis plusieurs années. Le secteur est par ailleurs confronté à une déstabilisation des prix de vente du fait des importations en provenance de pays hors Union Européenne. Plus récemment, la nouvelle génération de téléphones mobiles et de tablettes est venue concurrencer les articles à usage
personnel.
D’après les indices (source I + C) le marché de la papeterie qui était resté relativement stable en début d’année a ensuite régressé avec une baisse annuelle supérieure à 3 % pour les ventes des fabricants. La surcapacité qui en a résulté a pesé sur nos activités de transformation et a conduit à une diminution de nos marges. La renommée de nos gammes, notre qualité et nos outils logistiques nous ont permis de
conserver globalement nos volumes de ventes.
Résultat financier du groupe
Au 31 décembre 2012, pour un chiffre d’affaires de 525 742 K€, l’endettement financier du Groupe s’élève à 62 304 K€ et les fonds propres à 364 754 K€.
Pour assurer son développement, le Groupe a négocié des lignes de crédit avec ses partenaires bancaires. Ces lignes étaient utilisées pour 20 000 K€ au 31 décembre 2012. Le Groupe a également émis un montant total de 35 000 K€ de billets de trésorerie à la clôture sur un programme de 125 000 K€.
Le groupe dispose d’une trésorerie de 57 008 K€. Son cash flow avant variation du besoin de fond de
roulement lui a permis d’autofinancer des investissements. Le groupe affiche au 31 décembre 2012 un
endettement net de 5 296 K€.
Les procédures d’audit sur les comptes ont été effectuées. Les rapports de certification sont en cours
d’émission.
***************
 Le Conseil convoque une Assemblée Générale Ordinaire le 29 mai prochain et proposera un dividende de 0,50 € par action.
 La prochaine communication se fera après le conseil approuvant les comptes du 1er semestre qui se tiendra le 30 août 2013.
***************
La conjoncture reste incertaine en ce début d’année 2013 alors que les cours des matières premières et de l’énergie se raffermissent. Nos efforts portent sur le renouvellement de nos produits pour rester un leader du marché.
LE CONSEIL D’ADMINISTRATION

Responsable de la communication financière
M. Jean-Olivier ROUSSAT
jean-olivier.roussat@clairefontaine.com


 
 

Copyright  2017 Ernstrade.com