Accueil Ernstrade Bourse Actualite Stock

CODE FR0000066938 - LTC

Créée en 1990, le laboratoire IOLTECH SA, est devenu au fil des années un acteur majeur en
ophtalmologie grâce à ses innovations et sa diversification.
IOLTECH conçoit, fabrique et distribue une très large gamme d’implants intraoculaires, de produits, matériels et instruments pour la chirurgie des yeux mais également de médicaments ophtalmologiques.
IOLTECH a un positionnement unique en ophtalmologie étant à la fois présent dans les domaines de la chirurgie et de la pharmacie, et présente également l’énorme avantage d’avoir une offre complète dans les multi spécialités de l’ophtalmologie : cataracte, réfractive, glaucome, rétine, orbite, sécheresse oculaire.
IOLTECH est un groupe de 320 personnes, basé à La Rochelle qui a des filiales aux USA, en
Allemagne, en Italie, en Belgique, en Ecosse, à l’Ile Maurice et qui a réalisé un CA consolidé de 44.75 M€ sur son dernier exercice fiscal.



Le français Ioltech repris par l'allemand Carl Zeiss
Devenu numéro deux mondial des verres ophtalmiques derrière Essilor, grâce à l'achat de l'américain Sola, l'allemand Carl Zeiss lance une nouvelle offensive. Il se diversifie dans la chirurgie ophtalmique, en reprenant le français Ioltech, spécialiste des implants intraoculaires. Il va débourser environ 110 millions d'euros au total pour acheter Ioltech, coté au second marché de la Bourse de Paris. L'opération doit se faire en deux temps. Carl Zeiss va d'abord acquérir la participation du fondateur et PDG de la société, Philippe Tourrette, qui détient 63 % du capital, en actions et en numéraire. Puis il lancera une OPA sur le reste du capital, au prix de 91,80 euros par action en numéraire.
Fondé en 1990, Ioltech ne fabriquait au départ que des implants intraoculaires pour la chirurgie de la cataracte. Cette maladie, qui se traduit par une opacification du cristallin, peut être traitée par une intervention chirurgicale durant laquelle le cristallin est remplacé par un implant. Ioltech s'est ensuite diversifié dans les implants pour traiter la myopie, l'hypermétropie, la presbytie, l'astigmatisme, ou la sécheresse oculaire. Et il s'est lancé dans les instruments chirurgicaux pour l'ophtalmologie, le matériel médical et les produits de soins oculaires. Mais la cataracte représentait toujours plus de 70 % de ses 44,74 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2003 (+ 12,3 %).
Une offre complète
Avec Ioltech, Carl Zeiss pourra diversifier son offre. Sur des pathologies comme la myopie, où les verres et les implants sont concurrents, il disposera d'une offre complète. Pour les maladies de la cataracte, qui ne peuvent être traitées avec des verres et qui constituent un marché fort « prometteur » avec le vieillissement de la population, il sera bien positionné. Enfin le groupe allemand, qui réalise environ 800 millions d'euros de chiffre d'affaires depuis l'acquisition de Sola, est aussi présent dans le matériel médical ophtalmologique. Avec Ioltech, il complétera là encore son offre.

27/10/06 Note d'information de l'offre publique de retrait 

11/03/05 Note d'OPAS visée par l'AMF le 09/03/2005

24/02/05 Dépôt d’un projet d’Offre publique d’achat simplifiée 

01/02/05 Carl Zeiss Meditec: Réalisation de l’acquisition du contrôle de la société IOLTECH lire
17/12/04 Carl Zeiss Meditec acquiert le contrôle de Ioltech lire
15/11/04 Premier semestre 2004/2005 Chiffre d’affaires consolidé : + 30 % Résultat d’exploitation : + 25 %
Résultat net : + 14 % lire
21/09/04 Forte progression du CA semestriel 2004/2005 : + 30 % en ligne avec les objectifs lire
 
 
 
 

Source Ioltech.com

Copyright  2006  Ernstrade.com