Accueil Ernstrade Bourse Actualite Stock

plus500

CODE FR0000121568 - CU  Indice: SBF 120 - SBF 250

Implanté sous la marque Club Med dans 40 pays sur les 5 continents, leader mondial et inventeur des vacances tout compris depuis 1950, il compte, sur des sites parmi les plus beaux du monde, une centaine de villages, à la mer ou la montagne, des villas et bateau de croisière.Avec sa marque Jet tours, spécialiste en vacances réussies, il propose une grande variété de circuits et de séjours aux quatre coins du monde et tout le savoir-faire d'un des leaders du tour operating en France.
A travers cette gamme de produits unique, cohérente et complémentaire, le Club Méditerranée s'affirme bien comme un acteur incontournable du tourisme et apporte la réponse la plus adaptée et la plus complète aux besoins des consommateurs pour qu'ils composent leurs vacances selon leurs envies.

http://www.clubmed-corporate.com/



06.10.2014 CLUB MÉDITERRANÉE : COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU CONSEIL D’ADMINISTRATION DE CLUB MÉDITERRANÉE

Le Conseil d’Administration de Club Méditerranée (Paris:CU) s’est réuni ce jour afin de rendre son avis motivé sur l’offre publique d’achat déposée par Gaillon Invest II et Fidelidade en concurrence à celle de Global Resorts (l’avis figure en annexe du présent communiqué).

Le Conseil d’Administration a accueilli très favorablement l’attachement réaffirmé de Fosun, partenaire stratégique de longue date, au Club Méditerranée, à son ancrage français et européen, ainsi que son soutien à la stratégie mise en place par la Société qui doit se traduire par la poursuite de la montée en gamme, par des gains de parts de marché dans les pays matures, notamment en France, et par un développement accru dans les pays à croissance rapide, notamment en Asie. Le Conseil d’Administration a aussi positivement pris acte de l’engagement de Fosun d’opérer dans la continuité de la politique de gestion en matière de relations sociales et de ressources humaines du groupe Club Méditerranée, ainsi que de maintenir le siège de la Société et la cotation à Paris.

Le Conseil d’Administration a constaté que ce projet, étant le mieux-disant financièrement, combine l’intérêt des actionnaires, de la Société par un soutien à sa stratégie, et de ses salariés. Dès lors, le Conseil d’Administration a décidé à l’unanimité de recommander à ceux des actionnaires qui souhaitent bénéficier d’une liquidité immédiate, d’apporter leurs titres à cette offre.

Les membres du Conseil d’Administration présents et représentés détenteurs de titres Club Méditerranée, à savoir Messieurs Alain Dinin, Pascal Lebard, Georges Pauget, Thierry de la Tour d’Artaise, Mesdames Isabelle Seillier, Anne-Claire Taittinger, Christina Jeanbart, cette dernière agissant pour elle-même et pour le compte de Rolaco, Lama Al Sulaiman pour le compte de Rolaco, CMVT International représenté par Monsieur Amine Benhalima, et Monsieur Amine Benhalima lui-même ont unanimement indiqué qu’ils ont l’intention d’apporter leurs titres à l’Offre Gaillon Invest II, à l’exception des actions qu’ils doivent conserver en leur qualité d’administrateur en application du règlement intérieur de la Société.

Enfin, le Conseil d’Administration a tenu à faire savoir que la durée des offres depuis mai 2013 complique la conduite des activités de la Société. En conséquence, le Conseil d'Administration a exprimé son souhait que le Club Méditerranée retrouve dans les plus brefs délais le cours normal de ses activités.

Ce communiqué ne constitue pas et ne doit pas être considéré comme une offre publique d’acquisition sur les titres de Club Méditerranée. Conformément à la réglementation française, la documentation relative à l’offre publique qui comportera les termes et conditions de l’offre sera soumise à l’Autorité des marchés financiers.

ANNEXE

Avis motivé du Conseil d’Administration (incluant les intentions des administrateurs)

Le Conseil d’Administration de Club Méditerranée s’est réuni au 23bis avenue de Messine, 75008 Paris, le 6 octobre 2014, sous la présidence de M. G. Pauget, afin de considérer l’offre publique d’achat que Gaillon Invest II et Fidelidade (les « Co-Initiateurs ») ont déposé sur les titres de Club Méditerranée (l’« Offre Gaillon Invest II » ou l’« Offre »). Il est rappelé que l’Offre est une offre concurrente à celle de Global Resorts (déclarée conforme le 12 août 2014), qui elle-même était une offre concurrente à celle déposée par Gaillon Invest (déclarée conforme le 16 juillet 2013 et à laquelle Gaillon Invest a renoncé le 14 août 2014).

Il est précisé que quatre membres du Conseil, à savoir le Président M. Henri Giscard d’Estaing, M. Dominique Gaillard, M. Jiannong Qian et M. Guanchang Guo, sont intéressés à l'Offre. En conséquence, ces membres n'ont pas participé aux délibérations ni au vote sur l'avis motivé du Conseil d’Administration portant sur l’Offre et se sont retirés de la séance.

L'avis motivé qui suit a été rendu par M. G. Pauget, M. P. Lebard, M. A. Dinin, Mme I. Seillier, M. T. de la Tour d’Artaise, Mme A-C. Taittinger, Mme C. Jeanbart, Mme L. Al Sulaiman et CMVT international représentée par M. A. Benhalima, tous présents.

Le Conseil d’Administration ainsi composé a pris connaissance des documents suivants :

l’avis de dépôt du projet d'offre publique d’achat sur les titres de la Société qui a été publié par l’AMF le 12 septembre 2014 (D&I AMF n°214C1690) ;
le projet de note d’information des Co-Initiateurs contenant les motifs de l'Offre, les intentions des Co-Initiateurs, les accords pouvant avoir une incidence significative sur l'appréciation de l'Offre ou son issue, ainsi que les caractéristiques de l'Offre et les éléments d'appréciation du prix de l'Offre ;
le rapport d’expertise indépendante établi conformément à l’article 261-1 I 2° et 5° du Règlement général de l’AMF par le cabinet BM&A ;
l’avis du Comité d’Entreprise ;
le projet de note d’information en réponse de Club Méditerranée.
Le Conseil d’Administration rappelle que pour lui permettre d’accomplir diligemment sa mission d’analyse de l’Offre Gaillon Invest II et de rendre un avis motivé sur l’Offre, il s'est fait assister par les conseils financier (Rothschild & Cie) et juridiques (Orrick Rambaud Martel, Villey Girard Grolleaud et BDGS Associés) de Club Méditerranée. Le Conseil d’administration a aussi revu les travaux du conseil stratégique (Roland Berger) qui l’a assisté dans le cadre de la revue de l’offre de Global Resorts.

Dans ce cadre, le Conseil d’Administration s’est réuni le 15 septembre 2014. Il a également tenu une réunion de travail le 2 octobre 2014. Les quatre membres du Conseil d’Administration intéressés à l’Offre Gaillon Invest II n’ont pas participé aux délibérations du Conseil d’Administration relatives à l’Offre et ils n’ont pas non plus participé à la réunion de travail.

Avant de présenter ses travaux d’analyse, le Conseil d’Administration a pris connaissance des échanges de courriers des 26 et 29 septembre et 1er et 2 octobre 2014 entre Global Resorts et le comité ad hoc du Conseil d’Administration. Le Conseil d’Administration souhaite indiquer qu’il regrette la publication par la presse des termes de certains courriers de Global Resorts de nature à affecter négativement l’image de la Société alors qu’il a toujours été veillé à assurer un strict respect de l’égalité de traitement entre les initiateurs des offres publiques en cours.

Conformément aux dispositions de l’article 231-19 du règlement général de l’AMF, le Conseil d’Administration a été appelé à donner son appréciation sur l’intérêt de l’Offre et sur les conséquences de celle-ci pour la Société, ses actionnaires et ses salariés.

1. Analyse de l’Offre Gaillon Invest II

A la date du dépôt du projet d'Offre, les Co-Initiateurs et les personnes agissant de concert avec eux, Holding Gaillon II, Fosun, les Entités JD, Ardian, ainsi que MM. Henri Giscard d’Estaing et Michel Wolfovski, détenaient 18,293% du capital et 24,43% des droits de vote ainsi qu’un pourcentage non significatif des OCÉANEs (237) émises par la Société.

Le Conseil d’Administration constate que les Co-Initiateurs proposent d'acquérir (i) au prix unitaire de 22 € (dividende attaché), la totalité des actions de la Société non détenues par eux et les membres du concert, existantes ou susceptibles d’être émises à raison de la conversion des OCÉANEs ou de l’exercice des options de souscription, et (ii) au prix déterminable s’élevant provisoirement, à la date du dépôt du projet d’Offre Gaillon Invest II, à 23,23 euros par OCÉANE, la totalité des OCÉANEs émises par la Société et non détenues par les Co-Initiateurs et les membres du concert.

Le Conseil d’Administration a pris acte des éléments qui résultent des intentions et objectifs déclarés par les Co-Initiateurs dans leur projet de note d’information. Le Conseil d’Administration a notamment pris en considération les éléments suivants :

Les Co-Initiateurs ont l’intention de poursuivre les principales orientations stratégiques définies par le Conseil d’Administration et mises en œuvre par la Société depuis 2004 en respectant les caractéristiques et spécificités de la Société et de ses activités. Ce soutien reposera notamment sur la mise en œuvre du plan d’affaires présenté au Conseil d’Administration de la Société en novembre 2013, dont les principaux axes sont rappelés dans le projet de note d’information :
poursuite du repositionnement des activités de la Société dans le cadre d’une stratégie de montée en gamme et d’internationalisation de la clientèle et de ses implantations, avec un souci de répartir l’activité de la Société de manière plus équilibrée dans le monde ;
renforcement du positionnement différenciant et gains de parts de marché dans les pays matures, notamment en France ;
développement du portefeuille de villages répondant à la stratégie de la Société (capacité optimale, haut-de-gamme et principalement destinés à une activité permanente ou bi-saisonnière et à une clientèle internationale), en favorisant les modes de détention qui allègent les investissements.
L’Offre Gaillon Invest II est portée par Fosun, partenaire stratégique de Club Méditerranée, ce qui permet d’assurer le développement de la Société en Chine, un axe prioritaire du groupe, avec le management, aux côtés de Fidelidade, d’Ardian et de U-Tour.
L’Offre Gaillon Invest II s’inscrivant dans une logique de poursuite de l’activité et du développement de la Société, elle ne devrait pas avoir d’incidence particulière sur la politique poursuivie par la Société en matière d’emploi et devrait ainsi s’inscrire dans la continuité de la politique de gestion en matière de relations sociales et de ressources humaines du groupe Club Méditerranée.
Les Co-Initiateurs envisagent de maintenir et préserver la cotation des actions de la Société sur Euronext Paris et l’ancrage français et européen du groupe.
Les Co-Initiateurs prévoient une enveloppe d’investissements supplémentaires de 50 millions d’euros sur la période 2015-2016 au soutien du plan d’affaires de la Société concentrés sur l’ajout de capacité dans des villages 4 et 5 tridents performants.
Le Conseil d’Administration a pris connaissance des éléments suivants :

La lettre de l’ensemble des chefs de villages datée du 1er octobre 2014, aux termes de laquelle les chefs de village réitèrent leur adhésion à la stratégie haut-de-gamme du groupe menée depuis de nombreuses années et apportent leur soutien à l’Offre Gaillon Invest II. Ils y confirment souhaiter poursuivre l’aventure du Club Méditerranée autour de ce projet.
La lettre de 74 des 81 membres du Leadership Committee en date du 2 octobre 2014 dans laquelle ils indiquent que les éléments dont ils disposent les convainquent que l’Offre Gaillon Invest II et Fidelidade est celle qui garantit le plus sûrement la pérennité du Club Méditerranée et son développement futur, dans le respect des valeurs qui animent ses GO et GE.
La lettre des 8 membres du Comité de Direction Groupe (autres que MM. Giscard d’Estaing et Wolfovski) en date du 2 octobre 2014 soulignant que le partenariat avec Fosun est essentiel pour devenir le numéro un des vacances haut-de-gamme tout compris « made in France » et en demandant au Conseil d’Administration de fortement soutenir l’Offre Gaillon Invest II qui est la mieux placée pour conserver l’âme du Club Med et de poursuivre son développement.
La lettre de Fosun du 2 octobre 2014 à l’attention des membres du Comité d’Entreprise de Club Méditerranée dans lequel Fosun réaffirme son attachement aux valeurs fortes, à l’identité et à l’ancrage français et européen du Club Méditerranée, son engagement de maintenir le siège social en France ainsi que son engagement d’opérer dans la continuité de la politique de gestion en matière de relations sociales et de ressources humaines du groupe Club Méditerranée.
La lettre de Global Resorts du 3 octobre 2014 indiquant les raisons qui l’amènent à considérer que son offre est plus favorable pour le Club Méditerranée que celle de Gaillon Invest II et Fidelidade. De nouveau, le Conseil d’Administration souhaite indiquer qu’il regrette la publication par la presse des termes de cette lettre, qui a été prise en compte par le Conseil d’Administration dans son examen des offres en présence et de la détermination de l’offre la plus conforme aux intérêts de la Société, de ses salariés et de ses actionnaires.
La lettre de Gaillon Invest II du 4 octobre 2014 à l’attention des membres du Conseil d’Administration répondant aux éléments de la lettre de Global Resorts du 3 octobre 2014 parus dans la presse, notamment sur (i) l’expertise reconnue de Fosun et ses partenaires dans le secteur du tourisme et des loisirs, (ii) la vision long terme que Gaillon Invest II souhaite privilégier pour le Club Méditerranée et que peut s’autoriser Fosun dont les fonds ne proviennent pas d’investisseurs classiques du private equity, et (iii) la compatibilité de la stratégie d’internationalisation avec l’ancrage français et européen du Club Méditerranée.
Le Conseil d’Administration a étudié les rapports des experts mandatés par le Comité d’Entreprise ainsi que l’avis défavorable du Comité d’Entreprise qui mettent en avant les risques suivants : trop grand focus sur la Chine, faisabilité du plan d’affaires et des résultats prévus et basculement des centres de décisions en Chine. Ils indiquent également des incertitudes liées à la stabilité de l’actionnariat, aux modalités des 230 millions d’euros d’emprunt, au financement de Gaillon Invest II à l’évolution de l’emploi en France et au détail des investissements, évoquant la pression de l’actionnaire sur le management afin de rentabiliser un investissement à « prix élevé ».

Le Conseil d’Administration a pris acte du communiqué que la CFTC/CFDT a souhaité lui transmettre indiquant que l'avis du comité d'entreprise ne leur paraissait pas justifié notamment en ce qu'il ne tient pas compte de points positifs de l'Offre (continuité de la stratégie, collaboration durable, maintien du management et investissements supplémentaires). Dans ce communiqué, la CFTC/CFDT a également indiqué qu’ils partageaient le fait que l’offre laisse des incertitudes (actionnaire majoritaire, manque de lisibilité en Europe à court terme, non communication du retour sur investissement).

Le Conseil d’Administration a également pris acte de la déclaration ci-dessous de Fosun exprimée lors du Conseil d’Administration du 6 octobre 2014, réaffirmant les engagements figurant dans sa lettre du 2 octobre 2014, en vue de dissiper les préoccupations du Comité d’Entreprise propres à toute situation de société sous offre publique :

« D'une part, Fosun (et Gaillon Invest II et Fidelidade) n'a pas l'intention de transférer le centre de décision du groupe en dehors de France. Le siège restera à Paris et Fosun a l'intention de maintenir la société cotée à la bourse de Paris.

D'autre part, Fosun est très attaché à l'ancrage français du Club et à ses valeurs fondatrices. Ce sont sur ces valeurs et cet ancrage que Fosun et ses partenaires veulent s'appuyer pour faire rayonner encore davantage la société à l'international, s'inscrivant ainsi dans la continuité de la stratégie définie par le conseil d'administration et mise en œuvre par le management, management qui est associé à l'offre et restera en place en bénéficiant d'une large indépendance. Ce développement international ne négligera pas l'Europe et notamment la France, avec les projets ambitieux envisagés dans les Alpes et autour de la Méditerranée.

Loin de mettre en danger la société par une pression excessive, l'offre lui permettra d'accélérer son développement dans la continuité de sa stratégie. Sa structure financière restera raisonnable, comme nous l'avons rappelé.

Le niveau de prix offert s'explique par l'amélioration des conditions financières de marché depuis l'offre de Gaillon Invest, par le renforcement des fonds propres de la société résultant de la conversion des Océanes permise par cette offre, et par les investissements supplémentaires prévus, ciblés sur des augmentations de capacité dans des villages performants.

Surtout, c'est l'inscription dans la continuité de la stratégie arrêtée depuis plusieurs années, le soutien du management garant de la pérennité de l'entreprise et la stratégie d'accompagnement sur le long terme de Fosun qui permet d'offrir ce niveau de prix sans les risques de pression court-termistes qui pourrait être associés à une attente de retour rapide ou à un redimensionnement de la stratégie ».

Il a enfin pris note du souhait de tous les chefs de village de poursuivre l’aventure du Club Méditerranée autour du projet de Gaillon Invest II et Fidelidade qui, selon eux, préserve l’esprit Club Med avec le rêve et le bonheur qu’ils transmettent à leurs GM et à leurs équipes GO et GE dans le monde entier.

Le Conseil d’Administration s'est aussi attaché à analyser la structure d'acquisition mise en place par les Co-Initiateurs dans le cadre de l'Offre et ses conséquences pour la Société. Il a dans ce cadre procédé à un rappel des termes de l’offre qui avait été déposée par Gaillon Invest le 30 mai 2013 ainsi qu’à une analyse comparée de l’Offre Gaillon Invest II et de l’offre Global Resorts. Il s’est également attaché à vérifier que les intérêts des actionnaires qui n’apporteraient pas leurs titres à l’Offre seront préservés.

Il a ainsi pu retenir à cet égard les principaux éléments suivants :

Le conseil (qui restera un Conseil d’Administration) sera composé majoritairement des représentants de Fosun, Monsieur Henri Giscard d’Estaing demeurera Président Directeur Général de la Société et Monsieur Michel Wolfovski directeur général délégué et directeur financier de la Société.
Comme dans l’offre Global Resorts, le conseil devra préalablement autoriser certaines opérations pour renforcer le contrôle et le suivi de la gestion réalisée par la direction. Le conseil sera composé d'au moins un tiers de membres indépendants pour se conformer aux meilleures pratiques de gouvernance pour les sociétés contrôlées.
L’Offre Gaillon Invest II est à ce stade entièrement financée sur fonds propres de Gaillon Invest II et de Fidelidade. Gaillon Invest II prévoit toutefois de se refinancer, notamment par appel à des financements extérieurs de nature bancaire ou par de nouveaux apports en capital. A cet effet, Gaillon Invest II a obtenu une lettre d’engagement pour un financement représentant un montant légèrement inférieur à celui du financement de l’offre de Global Resorts, ainsi qu’un refinancement d'une partie de l’endettement de la Société en adéquation avec les besoins de celle-ci. Les Co-Initiateurs se réservent également la possibilité de modifier la politique de distribution de dividendes de la Société à l'issue de l'Offre.
Selon le même principe que pour l’offre Gaillon Invest, un nombre significatif de cadres de la Société (environ 400 personnes) aura l’opportunité d’investir, jusqu’à hauteur de 10 millions d’euros, aux côtés des Co-Initiateurs. La répartition de la plus-value éventuellement dégagée entre les investisseurs financiers, les dirigeants et les cadres, s’effectuera au niveau de la holding qui détiendra Gaillon Invest II et n'aura donc pas de conséquence pour les actionnaires qui resteront actionnaires de Club Méditerranée au côté des Co-Initiateurs après l’Offre. Le Conseil d’Administration a noté à cet égard que les modalités d’investissement du management sont calquées sur celles de l’Offre Gaillon Invest, qui avaient été validées par la Cour d’appel de Paris le 29 avril 2014.
Le Conseil d’Administration a également pris acte que :

Le prix de l’Offre Gaillon Invest II proposé pour les actions de Club Méditerranée offre une prime de 3,5% sur la base du dernier cours de clôture de l’action de 21,25 euros en date du 10 septembre 2014 et de respectivement 3,3% et 4,2% sur les moyennes des cours 1 et 3 mois pondérés par les volumes précédant le dépôt de l’Offre Gaillon Invest II.
Le prix de l’Offre proposé pour les OCEANEs offre une prime de 3,1% sur la base du dernier cours de clôture des OCEANEs de 22,53 euros en date du 9 septembre 2014 et de respectivement 3,6% et 7,2% également sur les moyennes des cours 1 et 3 mois pondérés par les volumes précédant le dépôt de l’Offre Gaillon Invest II.
Le cabinet BM&A, expert indépendant, a conclu que les conditions financières de l’Offre Gaillon Invest II n’induisent pas de rupture dans l’égalité de traitement des actionnaires et sont équitables pour les actionnaires et les porteurs d’OCÉANEs de Club Méditerranée.
L’expert indépendant arrive à une valeur centrale de Club Méditerranée de 20,51 euros par action par la méthode des DCF, qu’il considère comme la méthode privilégiée au cas d’espèce. Cette valeur centrale intègre la grande majorité des effets positifs de la dynamique chinoise, pris en compte dans l’extrapolation du plan d’affaires de la Société. Même sur la base d’une analyse de sensibilité reflétant un budget additionnel d’investissement, suivant les hypothèses retenues par les banques présentatrices de l’Offre Gaillon Invest II dans leurs éléments d’appréciation du prix d’Offre, la valorisation DCF reste inférieure au prix de l’Offre et s’établit à 21,80 euros.
Le Conseil d’Administration a également pris en considération les conclusions de Roland Berger, le conseil en stratégie qui avait assisté le conseil dans ses travaux d’étude de l’Offre Global Resorts.

Enfin, le Conseil d’Administration a noté qu’au fil des semaines et des mois les offres publiques successives sur les titres de la Société rendent la conduite des activités de plus en plus compliquée, notamment en raison des incertitudes qui pèsent sur la structure actionnariale, la stratégie à long terme du Club Méditerranée et sur l’avenir des cadres dirigeants de la Société, et il a exprimé son souhait que le Club Méditeranée retrouve dans les plus brefs délai le cours normal de ses activités.

2. Décisions du Conseil d’Administration

Comme il l’avait déjà décidé dans le cadre de l’offre Gaillon Invest, le Conseil d’Administration estime que dans le contexte économique actuel, l'accélération du repositionnement stratégique proposée par les Co-Initiateurs avec l’appui de l’équipe dirigeante actuelle permettra au Club Méditerranée de répondre au mieux aux défis auxquels il doit faire face.

Il confirme accueillir très favorablement l’attachement réaffirmé de Fosun, partenaire stratégique de longue date, au groupe Club Méditerranée et à la stratégie mise en place par les organes sociaux de la Société qui doit se traduire par un développement accru dans les pays à croissance rapide, notamment en Asie, et par une consolidation de ses parts de marché dans les pays matures.

Le Conseil d’Administration estime de nouveau que la mise en place par les Co-Initiateurs d’un actionnariat de référence, majoritaire et pérenne pendant la durée de l’investissement, et la forte implication dans le projet de l’équipe dirigeante actuelle, devraient permettre à la Société de mettre en œuvre ces orientations stratégiques, qui pourraient peser à court terme sur la rentabilité et la génération de trésorerie du groupe.

Le Conseil d’administration note également que :

pour les actionnaires qui souhaiteraient une liquidité immédiate, (i) l’Offre Gaillon Invest II est équitable au regard des travaux de l’expert indépendant et (ii) est supérieure à l’Offre Global Resorts puisqu’elle fait ressortir une prime de 4,8% par rapport au prix de 21 euros par action offert par Global Resorts et une prime de 3,7% par rapport au prix de 22,41 euros par OCÉANE offert par Global Resorts ;
pour les actionnaires qui souhaiteraient rester au capital de Club Méditerranée pour bénéficier de ses perspectives de développement, il convient de noter qu’en cas de succès de l’Offre, la liquidité du titre sera réduite à court terme, et qu’à plus long terme, les actionnaires pourraient bénéficier d’un potentiel de valorisation dans l’hypothèse d’un succès de la stratégie proposée par Gaillon Invest II pour le Club Méditerranée.
Dès lors, au vu de ces éléments, des objectifs et intentions déclarés des Co-Initiateurs ainsi que des conséquences de l'opération, le Conseil d’Administration estime à l’unanimité que l’Offre présentée par Gaillon Invest II et Fidelidade constitue une opportunité plus prometteuse pour la Société et ses salariés en ce qu’elle est porteuse d’un projet de nature à garantir :

le respect de l’identité et du modèle du Club Méditerranée et de la pérennité de son activité dans son développement,
le maintien d’un actionnariat stabilisé essentiel et déjà attaché à l’entreprise depuis longtemps pour poursuivre les orientations stratégiques mises en œuvre par la Société depuis 2004, et
le maintien de la politique poursuivie par la Société en matière d’emploi.
Le Conseil d’Administration reconnait aussi à l’unanimité que l’Offre Gaillon Invest II représente une opportunité pour ceux des actionnaires et des porteurs d’OCÉANEs qui souhaiteraient apporter leurs titres à l’Offre afin de bénéficier d’une liquidité immédiate et intégrale dans des conditions équitables. Le Conseil d’Administration considère que cette Offre permet aux actionnaires et aux porteurs d’OCÉANEs qui le souhaitent de rester associés dans des conditions équitables aux perspectives de développement de l’entreprise et de son éventuelle création de valeur mais aussi aux risques et aux enjeux liés à la stratégie qui sera développée.

Le Conseil d’Administration souligne en particulier à l’unanimité le souhait des Co-Initiateurs de conserver un ancrage français, leur attachement à l’identité française, leur volonté de permettre au management de diriger l’entreprise avec une grande indépendance, leur volonté de maintenir le siège social de la Société et sa place de cotation à Paris, gages de respect des meilleures pratiques en matière de gouvernance et de respect des actionnaires minoritaires.

Enfin, le Conseil d’administration estime que les engagements publics réaffirmés au Conseil d’ Administration pris par Gaillon Invest II et Fosun d’opérer dans la continuité de la politique de gestion en matière de relations sociales et de ressources humaines du groupe Club Méditerranée sont de nature à préserver le modèle social de la Société et dissiper ainsi les préoccupations exprimées par le Comité d’Entreprise propres à toute situation de société sous offre publique.

Le Conseil d’Administration considère par conséquent, à l’unanimité, que l’Offre Gaillon Invest II est l’offre la plus conforme aux intérêts de la Société, de ses salariés et de ses actionnaires et recommande à ceux des actionnaires et porteurs d’OCÉANEs qui souhaitent bénéficier d’une liquidité immédiate, d’apporter leurs titres à l’Offre.

Le Conseil d’Administration rappelle qu’il a décidé à l’unanimité, lors de sa délibération du 25 juillet 2014, de réaffecter les actions existantes autodétenues à la remise d’actions dans le cadre de l’exercice des OCÉANEs.

3. Intentions des membres du Conseil d’Administration

Les membres du Conseil d’Administration présents et représentés détenteurs de titres Club Méditerranée, à savoir Messieurs Alain Dinin, Pascal Lebard, Georges Pauget, Thierry de la Tour d’Artaise, Mesdames Isabelle Seillier, Anne-Claire Taittinger, Christina Jeanbart, cette dernière agissant pour elle-même et pour le compte de Rolaco, Lama Al Sulaiman pour le compte de Rolaco, CMVT International représenté par Monsieur Amine Benhalima, Monsieur Amine Benhalima lui-même ont unanimement indiqué qu’ils ont l’intention d’apporter leurs titres à l’Offre Gaillon Invest II, à l’exception des actions qu’ils doivent conserver en leur qualité d’administrateur en application du règlement intérieur de la Société.

Monsieur Jiannon Qian, lié à Fosun, a indiqué au Conseil d’Administration qu’il apporterait ses actions à l’Offre Gaillon Invest II.

Il est précisé dans le projet de note d’information des Co-Initiateurs que Messieurs Henri Giscard d’Estaing et Guangchang Guo apporteraient leurs titres Club Méditerranée à Holding Gaillon II, la société holding des Co-Initiateurs.



Club Méditerranée
Presse :
Caroline Bruel, tél : 01 53 35 31 29
caroline.bruel@clubmed.com
ou
Analystes :
Pernette Rivain, tél : 01 53 35 30 75
pernette.rivain@clubmed.com

Source: CLUB MEDITERRANEE
Fournisseur: BusinessWire


05.09.2014 Club Méditerranée : Chiffre d’affaires 3ème trimestre 2014(1er mai 2014 – 31 juillet 2014)

Volume d’activité Villages 1 : 321 M€ - 4,9% à taux de change constant
CA Groupe : 302 M€ - 4,0% à taux de change constant
RevPab : +1,7%
Poids des clients 4 et 5 Tridents : 69,1% + 2 points
Cumul 9 mois 2014 :
Volume d’activité Villages : 1.097 M€ +0,3% à taux de change constant
CA Groupe : 1.062 M€ +1,1% à taux de change constant
Réservations 2 Eté cumulées au 30 août : -5,4% toujours impacté par le fort recul de la zone Europe-Afrique et une capacité ajustée à -5,8%.
Réservations 2 Hiver 2015 encourageantes.
I - ACTIVITE

1) Volume d’activité Villages

                               
A taux de change constant
(en M€)

     2013         2014        Variation
14 vs 13

1er trimestre         340         352        + 3,3%
2ème trimestre        416        424        + 2,0%
3ème trimestre         338         321        - 4,9%
 
Cumul 9 mois        1 094        1 097        + 0,3%
Sur les 9 premiers mois de l’année (1er novembre 2013 au 31 juillet 2014), le volume d’activité s’élève à 1 097 M€ contre 1 094 M€ sur la même période l’an dernier, soit une hausse de +0,3% à taux change constant. Du fait de l’impact des taux de change, l’activité, en données publiées, enregistre un recul de 2,5%.
1 Ventes totales quel que soit le mode d’exploitation des villages (indicateur le plus représentatif de l’activité)
2 En volume d’activité Villages à taux de change constant

Sur le 3 ème trimestre, le volume d’activité est en baisse de -4,9% à taux de change constant impacté principalement par les effets de la morosité économique, notamment sur les marchés français et belge.
La capacité a été ajustée de -4,6% au niveau mondial au 3ème trimestre. En Europe-Afrique, la réduction de capacité atteint -10,9% compte-tenu de i) la sortie définitive des villages 3 Tridents d’El Gouna (Egypte) et d’Hammamet (Tunisie) ii) la fermeture temporaire du village managé de Sinaï Bay (Egypte) et iii) la non réouverture du village de Belek (Turquie). En Asie, la capacité est en croissance de près de 17% avec l’ouverture à pleine capacité du village de Guilin en Chine.
Le poids des clients pour les villages les plus haut de gamme (4 et 5 Tridents) continue de progresser de 2 points. Ils représentent 69,1% du nombre total de clients au 3ème trimestre 2014.
2) Chiffre d’affaires

     Groupe         Villages
                                        
(en M€)         2013
Publié

     2014
Publié

     2014 vs 2013
taux de change constant

2014 vs 2013
taux de change constant

1er trimestre        344         344         + 4,3%        + 3,7%
2ème trimestre        419        416        + 2,4%        + 2,7%
3ème trimestre         317         302         - 4,0%        - 3,0%
 
Cumul 9 mois        1 080        1 062        + 1,1%        + 1,3%
(1) Comprend 4 M€ de chiffre d'affaires de promotion immobilière vs 6 M€ en 2013 (dont 1 M€ en Q3 2014 vs 4 M€ en Q3 2013)
Le chiffre d’affaires du Groupe au 3ème trimestre 2014 s’élève à 302 M€ contre 317 M€ sur la même période l’an dernier, soit une baisse de -4,0% à taux de change constant. Le chiffre d’affaires Villages (activité Villages hors promotion immobilière) à taux de change constant diminue de -3% sur le 3ème trimestre 2014, reflet du ralentissement de l’activité en volume sur les marchés français et belge.
Le RevPab (revenu par lit disponible) affiche une progression à taux de change constant de +1,7% au 3ème trimestre 2014 grâce à la forte amélioration de 5% du prix moyen à la journée hôtelière qui vient compenser la légère baisse du taux d’occupation qui s’établit à 64,4%.
II - FAITS MARQUANTS DU TRIMESTRE

Le Club Med continue à renforcer son parc de villages haut de gamme avec :

1) La sortie des villages ne correspondant plus à la stratégie haut de gamme

Dans le cadre de l’atteinte de son objectif stratégique d’avoir 3/4 des villages en 4 et 5 Tridents à fin 2015, le Groupe a procédé à (i) la sortie définitive le 18 juillet dernier du village saisonnier 3 Tridents de Val Thorens (France) d’une capacité de 358 lits, exploité en contrat de location et (ii) la fermeture définitive, le 31 août 2014, du village de Pompadour, dernier village saisonnier 2 Tridents, exploité en contrat de location. Ces sorties s’inscrivent dans le prolongement de la cession en 2013 du village 3 Tridents de Dieulefit, qui avait cessé d’être exploité en 2004.

2) La poursuite de l’ouverture de villages haut de gamme visant à l’internationalisation de la clientèle

Ouverture le 20 juin 2014 de l’espace 5 Tridents de Dong’ao Island, 1 er village balnéaire chinois qui devient ainsi le 3 ème village managé du Club Méditerranée en Chine. Situé sur une île au large de Hong-Kong et de Macao, cet espace 5 tridents, composé de 70 suites ainsi que 2 villas, est déjà en 1ère position du classement Trip Advisor parmi 443 hôtels situés dans la région de Zhuhai. Cet espace très haut de gamme sera complété en 2015 par un village 4 tridents de 267 chambres dont 33 suites ;
Fin des travaux de gros œuvre du village 4 Tridents de Val Thorens Sensations le 22 juillet 2014. D’une capacité de près de 800 lits, le village ouvrira ses portes le 14 décembre prochain à une clientèle française et internationale, renforçant ainsi le leadership mondial du Club Méditerranée sur le segment des vacances haut de gamme tout compris à la montagne ;
Rénovation de 2 villages 4 Tridents : Bali (Indonésie) qui dispose désormais d’une piscine calme et d’un nouveau restaurant de spécialités et Cancun (Mexique) qui bénéficie également de l’extension de sa capacité avec la construction de 60 nouvelles chambres dédiées aux familles et d’un nouveau restaurant ;
Annonce de l’ouverture le 31 janvier 2015 des 52 Villas d’exception de Finolhu. Situées sur une île privative à quelques minutes du village de Kani, ces villas viennent compléter l’offre très haut de gamme de ce village qui dispose déjà d’un espace 5 Tridents composé de 74 lagoon suites.
Présent depuis plus de 30 ans en Asie, le Club Med comptera désormais 14 Villages sur cette zone.

3) La cession des titres CMAR

Club Méditerranée a conclu le 1er juillet 2014 la vente de sa participation de 22,5% dans la société immobilière CMAR qui détient le village 5 Tridents d’Albion situé à l’île Maurice. La finalisation de la transaction est en attente de l'approbation finale du Premier Ministre de l’île Maurice.

III - FAITS MARQUANTS POST CLOTURE DU TRIMESTRE

1) Offre Publique d’Achat

Le 14 août 2014 les initiateurs de l’offre Gaillon Invest (Ardian et Fosun associés au Management) ont décidé de retirer l’offre publique d’achat sur le Club Méditerranée lancée le 27 mai 2013 au prix de 17,50€ par action et de 18,79€ par OCEANE. Ils ont toutefois indiqué continuer à agir de concert.

Cette décision fait suite à la décision de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) du 13 août 2014 de déclarer conforme l’offre d’achat concurrente de Global Resorts SAS visant les titres de la société au prix de 21€ par action et de 22,41€ par OCEANE.

L’offre Global Resorts s’est ouverte le 18 août 2014 pour se clôturer le 19 septembre prochain.

Il en résulte, en pratique, la modification du ratio d’attribution d’actions temporairement ajusté pour les porteurs d’OCEANEs1, qui passe à compter du 18 août 2014 de 1,124 action Club Méditerranée pour 1 OCEANE à 1,065 action Club Méditerranée pour 1 OCEANE.

2) Renégociation le 6 août 2014 de la Ligne de Crédit Syndiquée actuelle (échéance décembre 2014) (« Amend & Extend »)

Compte tenu de l’amélioration de la situation financière de la société, le montant de la ligne a été réduit de 100 M€ à 80 M€ et les conditions améliorées : notamment la marge qui varie désormais dans une fourchette entre 1,3% et 2,0% en fonction du niveau du ratio dette nette / EBITDA et la levée des nantissements portant sur les titres donnés en garantie. La maturité a également été prolongée jusqu’au 31 décembre 2015. Les covenants, ainsi que les autres principales clauses du crédit syndiqué, n’ont pas été modifiés.

IV - PERSPECTIVES

Niveau des réservations pour la saison Eté 2014, à date, par marché émetteur
                               
Volume d'activité total (TTC) à taux de change constant par zone émettrice

     Cumulé
au 10 mai 2014 (1)

     Cumulé
au 30 août 2014

8 dernières semaines
Europe-Afrique         - 4,6%         - 7,6%        - 14,9%
Amériques        + 11,5%        + 3,6%        - 11,2%
Asie        - 1,3%        + 1,1%        + 4,3%
Total Club Med        - 3,0%        - 5,4%        - 10,7%
 
 
Capacité Eté        - 4,6%        - 5,8%       
(1) Présenté lors de la publication des Résultats Semestriels 2014 le 16 mai 2014
Les réservations cumulées au 30 août 2014, exprimées en volume d’activité à taux de change constant, sont en baisse de -5,4% par rapport à l’Eté 2013, avec une capacité ajustée à -5,8%. A la même époque l’an dernier, plus de 90% des réservations de l’Eté avaient été enregistrées.

3 En application du prospectus d’admission des OCEANEs émises par le Club Méditerranée visé par l’AMF le 28 septembre 2010 sous le numéro 10-337

En Amériques, les réservations sont à date en croissance de +3,6%, tirées par les bonnes performances du Canada. Les réservations en zone Asie sont en progression sur les dernières semaines tout en continuant à être pénalisées par la désaffection de la clientèle chinoise vers la Malaisie, et par la baisse des réservations sur le village de Phuket compte tenu du contexte politique en Thaïlande.

Sur la zone Europe-Afrique, les réservations cumulées à date sont en repli de -7,6% sur la saison, subissant les effets des fermetures des villages de Belek (Turquie), El Gouna (Egypte) et Hammamet (Tunisie) et de la fermeture temporaire du village de Sinaï Bay (Egypte).

Sur les 8 dernières semaines, les prises de commandes reculent de -10,7%, impactées principalement par la baisse de -14,9% des réservations en Europe-Afrique.

Compte tenu des éléments ci-dessus et comme indiqué dans le communiqué de presse du 16 mai 2014, le ROC Villages de l’été sera en recul par rapport à l’été 2013.

La société précise que les données financières contenues dans le présent communiqué sont cohérentes avec les informations diffusées dans le cadre de l’offre publique en cours, étant toutefois précisé que les perspectives pour l’année 2014 se situent en dessous du plan d’affaires établi par la société en octobre 2013 qui lui-même était en-deçà de la version dégradée du plan d’affaires élaboré en octobre 2012 à l’exception des principaux indicateurs d’EBITDA Villages et de ROC Villages qui étaient en ligne (voir notamment pages 41 à 43 du rapport de l’expert indépendant figurant dans la note en réponse visée par l’AMF le 12 août 2014 sous le numéro 14-461).

Réservations à date pour l’Hiver 2015
Les réservations à date sont encourageantes. Elles ont bénéficié d’une politique active d’early booking dans l’ensemble des zones géographiques. A la même date l’an dernier, plus d’un tiers des réservations de la saison hiver avaient été enregistrées.

ANNEXES

Chiffre d’affaires Villages à taux de change constant par zone

     Q1         Q2         Q3         Cumul 9 mois
                                                                                                                         
(en millions d'euros)         2013         2014         var %         2013         2014         var %         2013         2014         var %         2013         2014         var %
Europe - Afrique        224         225         0,3%        294         301         2,4%        232         218         -5,9%        750         744         -0,9%
Amériques        61        66        9,0%        64        68        6,4%        38        41        8,3%        163        175        7,8%
Asie         45         51         14,1%         46         46         0,2%         41         43         2,8%         132         140         5,8%
 
Villages        330        342        3,7%        404        415        2,7%        311        302        -3,0%        1 045        1 059        1,3%
Evolution de l’actionnariat

Répartition du capital et des droits de vote au 31 août 2014
                
Nombre de titres         Droits de vote
          31 août 2014         % K         31 août 2014         % DDV
Fosun Property Holdings Limited (1)        3 582 677         9,98%        6 753 256         16,9%
Ardian (Axa Capital)        2 982 352        8,3%        2 982 352        7,5%
Guo Guangchang        1 851        0,0%        3 702        0,0%
Henri Giscard d'Estaing        1 483        0,0%        1 533        0,0%
Sous-total de concert        6 568 363        18,3%        9 740 843        24,4%
CMVT International (Groupe CDG Maroc)        2 250 731        6,3%        2 250 731        5,6%
Rolaco        1 793 053        5,0%        1 793 053        4,5%
Benetton        708 000        2,0%        708 000        1,8%
Caisse des Dépôts et Consignations (2)        1 908 492        5,3%        1 908 492        4,8%
Strategic Holdings        3 556 439        9,90%        3 556 439        8,9%
UBS AG London (3)        2 405 661        6,7%        2 405 661        6,0%
Crédit Suisse (4)        2 091 748        5,8%        2 091 748        5,2%
Moneta        1 767 087        4,9%        1 767 087        4,4%
Franklin Finance        1 500 000        4,2%        1 500 000        3,8%
Boussard & Gavaudan (5)        1 350 433        3,8%        1 350 433        3,39%
Air France        635 342        1,8%        635 342        1,6%
Tyrus Capital (6)        0        0,0%        0        0,0%
Polygon Global Partners (7)        0        0,0%        0        0,0%
GLG Partners LP (8)        3 401        0,01%        3 401        0,0%
Institutionnels français (9)        3 214 212        9,0%        3 214 265        8,1%
Institutionnels étrangers (9)        4 308 333        12,0%        4 984 435        12,5%
Autodétention (10)        208 804        0,6%        208 804        0,5%
Salariés        23 520        0,1%        47 040        0,1%
Public et divers (9)        1 612 216        4,5%        1 704 864        4,3%
TOTAL         35 905 835         100%         39 870 638         100%
(1) Tous les droits de vote de Fosun sont à nouveau exerçables depuis le 31 juillet 2014
(2) La Caisse des Dépôts et Consignations détient par ailleurs 994 805 OCEANEs
(3) Actions détenues au titre de la couverture des CFD émis par la banque à destination de ses clients
(4) Dont 2 007 703 actions détenues au titre de la couverture des 2 007 703 émis par la banque à destination de ses clients
(5) Dont 361 167 CFD. Boussard & Gavaudan détient par ailleurs par délégation 252 608 actions et 38 540 CFD
(6) Tyrus Capital détient 1 847 368 CFD
(7) Polygon détient 2 754 431 CFD
(8) GLG Partners détient par ailleurs 296 761 CFD
(9) Le cas échéant, hors actions et droits de vote sous-jacents aux CFD
(10) Actions autodétenues dont les droits de vote ne sont pas exerçables
         
A noter : un Contract For Differences est contrat financier avec paiement d’un différentiel ou CFD est un instrument financier à terme par lequel l’investisseur acquiert le droit de percevoir l’écart entre le prix du sous-jacent à la date de conclusion du contrat et le prix à la date d’exercice

Franchissements de seuils intervenus depuis l’annonce des résultats semestriels, soit le 16 mai 2014
Actionnaire         Date         Nb de titres détenus         % K         % DDV         Franchissement déclaré
Strategic Holdings S.à.r.l.        5/14/2014        2 179 711        7,92%        7,12%        7% DDV à la hausse
Strategic Holdings S.à.r.l.        5/15/2014        2 777 193        8,32%        7,48%        8% K à la hausse
Strategic Holdings S.à.r.l.        5/19/2014        3 359 828        10,07%        9,05%        10% K à la hausse
Strategic Holdings S.à.r.l.         8/12/2014         3 359 828         9,92%         8,93%         10% K et 9% DDV à la baisse
Boussard & Gavaudan Asset Management         5/19/2014         1 489 752         4,46%         4,01%         5% K à la baisse
Polygon Global Partners        5/29/2014        1 875 452        5,62%        5,05%        5% DDV à la hausse
Polygon Global Partners        6/10/2014        2 026 726        6,02%        5,38%        6% K à la hausse
Polygon Global Partners         7/1/2014         2 409 366         7,10%         6,36%         7% K et 6% DDV à la hausse
Crédit Suisse        5/15/2014        1 791 411        5,37%        4,82%        5% DDV à la baisse
Crédit Suisse        5/19/2014        1 468 283        4,40%        3,95%        5% K à la baisse
Crédit Suisse         7/7/2014         1 719 460         5,07%         4,54%         5% K à la hausse
UBS        5/15/2014        1 849 260        5,54%        4,98%        5% DDV à la baisse
UBS        5/16/2014        1 879 260        5,63%        5,06%        5% DDV à la hausse
UBS        5/20/2014        1 850 797        5,54%        4,98%        5% DDV à la baisse
UBS        5/27/2014        1 877 083        5,62%        5,06%        5% DDV à la hausse
UBS        5/29/2014        1 848 042        5,54%        4,98%        5% DDV à la baisse
UBS         6/13/2014         1 883 504         5,59%         5,00%         5% DDV à la hausse
Caisse des Dépôts et Consignations         8/6/2014         1 908 492         5,33%         4,79%         5% DDV à la baisse


Club Méditerranée
Presse :
Caroline Bruel, 01 53 35 31 29
Caroline.Bruel@clubmed.com
ou
Analystes :
Pernette Rivain, 01 53 35 30 75
Pernette.Rivain@clubmed.com

Source: CLUB MEDITERRANEE
Fournisseur: BusinessWire

28.07.2014 CLUB MÉDITERRANÉE : COMMUNIQUE DE PRESSE

02.06.2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU CONSEIL D’ADMINISTRATION DE CLUB MÉDITERRANÉE

Le conseil d'administration s'est réuni les 28 mai et 2 juin 2014 à la suite de la réception d'une marque d’intérêt de la part d'Investindustrial Development SA (« Investindustrial »), aux termes de laquelle cette société indique avoir décidé d'engager les moyens nécessaires au lancement d'une éventuelle offre publique d'acquisition sur les titres Club Méditerranée (Paris:CU).

Cette marque d’intérêt s'inscrit dans le cadre du communiqué de presse publié par Investindustrial le 26 mai 2014 et de l'avis publié par l'Autorité des Marchés Financiers le 27 mai 2014.

Le conseil d’administration, hors la présence des administrateurs conflictés par l’offre publique d’achat initiée par Gaillon Invest, a décidé, conformément à la réglementation applicable, de donner aux conseils d'Investindustrial accès à la salle d'informations (« data room ») qui avait été mise à la disposition d'Ardian et Fosun. Les informations sont en cours de mise à jour et seront mises à disposition dans le respect du principe d'égalité des compétiteurs.

Le conseil d’administration a précisé que cette décision ne valait pas avis sur un éventuel projet d’offre qui pourrait être déposé par Investindustrial. Un tel avis ne pourrait être formulé qu’après analyse de l’éventuel projet au regard de son intérêt pour la société, ses actionnaires et ses salariés, du prix de l’offre (qui n’est pas connu à ce jour) et des autres composantes du dit projet, notamment la stratégie envisagée pour Club Méditerranée et les moyens mis à sa disposition pour la mettre en œuvre.

Le conseil d’administration a également décidé, hors la présence des administrateurs conflictés, de confier au comité ad hoc qui avait été constitué en mai 2013 pour suivre les travaux de l’expert indépendant désigné dans le cadre de l’offre publique d’achat initiée par Gaillon Invest, la mission de s’assurer du respect du principe d’égalité des initiateurs et des potentiels initiateurs lors de l’organisation par la Société de l’accès à la data room mise à jour. Il est rappelé que ce comité ad hoc est présidé par Monsieur Georges Pauget (vice-président du conseil d’administration) et composé de Madame Anne-Claire Taittinger, Monsieur Alain Dinin, Monsieur Amine Benhalima, représentant de CMVT International, et Monsieur Pascal Lebard.


Club Méditerranée
Presse :
Caroline Bruel, tél : 01 53 35 31 29
caroline.bruel@clubmed.com
ou
Analystes :
Pernette Rivain, tél : 01 53 35 30 75
pernette.rivain@clubmed.com

Source: CLUB MEDITERRANEE
Fournisseur: BusinessWire


27.05.2013 CLUB MÉDITERRANÉE: COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU CONSEIL D’ADMINISTRATION DE CLUB MÉDITERRANÉE, CHIFFRE D’AFFAIRES DU 1ER SEMESTRE 2013

14.09.2012 CLUB MED Chiffre d’affaires 3ème trimestre 2012

09.06.2011 CLUB MEDITERRANEE SA  Très forte progression des résultats au 1er semestre 2011

25.02.2010 CLUB MEDITERRANEE SA Chiffre d’Affaires 1er Trimestre 2010

11.12.2009 CLUB MEDITERRANE Résultats annuels 2009

08/09/06 Le chiffre d’affaires du Groupe Club Méditerranée pour le 3ème trimestre 2006 (du 1er mai au 31 juillet) s’élève à 415 millions d’euros contre 410 millions d’euros sur la même période l’an dernier soit une hausse de  1,2%

09/06/06 RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2006

13/12/05 RESULTATS ANNUELS 2005 · Résultat net positif : 4 M€
02/11/05 Le Club Méditerranée cède les murs de 4 villages français au Groupe Gecina pour 225 M€
08/09/05 Chiffre d’affaires 3ème trimestre 2005
10/06/05 CLUB MEDITERRANEE RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2005 . Nouvelle progression du résultat d’exploitation : +8 % à 35 M €
16/03/05 Chiffre d'affaires 1er trimestre 2005 : - 6 9 % - Hors effets directs cyclones et tsunami le chiffre d'affaires comparable de l'activité villages progresse de + 1 6% 
14/12/04 Retour à un résultat d’exploitation positif : 17 M€ 
08/09/04 Chiffre d’affaires 3ème trimestre 2004

Source Club Med

Copyright  2016   Ernstrade.com